Agression de Kim Kardashian : une mauvaise affaire pour l'image de Paris

Agression de Kim Kardashian  : une mauvaise affaire pour l'image de Paris

TOURISME - L'agression et le braquage de Kim Kardashian, survenue dans la matinée du lundi 3 octobre au sein d'un prestigieux établissement parisien, ont un retentissement médiatique immense. Les professionnels s'inquiètent déjà des dégâts que la mésaventure de l'influente star de téléréalité va avoir sur le secteur du tourisme.

L'information de l'agression et du braquage de Kim Kardashian en boucle sur les chaînes françaises mais aussi évidemment internationales. L'impact, en terme d'image, pour la capitale et plus globalement pour la France, risque d'être désastreux. 

Didier Rino, directeur du cabinet Protourisme, explique pour LCI : "Cela vient casser une dynamique de reprise du tourisme hexagonale auprès des clientèles américaines. En sachant que les clientèles américaines sont beaucoup plus sensibles aux risques de sécurité, il faut savoir aussi que lorsque ces incidents s'arrêtent, elles reviennent beaucoup plus rapidement". 

Toute l'info sur

Kim Kardashian braquée à Paris

En vidéo

Agression de Kim Kardashian : quel impact sur le secteur du tourisme ?

Impact sur le tourisme haut de gamme

La star de la téléralité américaine, Kim Kardashian, a été braquée et agressée alors qu'elle séjournait dans un prestigieux hôtel particulier de la capitale, prisé des personnalités. Comme l'explique notre envoyé spécial sur place, l'endroit est pourtant réputé pour sa sécurité : "Pas mal de stars ont leurs habitudes dans l'hôtel de Pourtales, explique-t-il, comme Madonna, Leonardo Di Caprio, ou encore Zlatan Ibrahimovic (...) C'est un lieu très secret, réputé très sécurisé, ce qui laisse penser que cette opération a été minutieusement préparée". 

Le spécialiste du tourisme ajoute : "Les Américains, en 2015, représentaient 3.6 millions de touristes mais avec un impact beaucoup plus important pour l'économie française car les clientèles touristiques américaines vont plutôt dans les hôtels haut de gamme, voir très haut de gamme. C'est une clientèle qui dépense et c'est une clientèle qui est extrêment importante pour toutes les destinations emblématiques du tourisme français". 

Lire aussi

    Lire aussi

      VIDEO. Kim Kardarshian braquée : "Une opération minutieusement préparée"

      En vidéo

      Kim Kardarshian braquée : "Une opération minutieusement préparée"

      Tourisme : quels étaient les impacts des attentats ?

      Les attentats du 13 novembre ou encore l'attentat de Nice n'ont quant à eux pas manqué d'impacter le tourisme. Ainsi, deux semaines après l'attaque du 14 juillet, les réservations pour les vols vers la France ont reculé de 20%. Dans une interview accordée au JDD, Matthias Fekl, secrétaire d'Etat chargé du commerce extérieur et de la promotion du tourisme expliquait : "Une clientèle à fort pouvoir d'achat en provenance des Etats-Unis, d'Asie ou du Golfe a fortement réagi aux attentats, a déclaré Matthias Fekl. Les hôtels haut de gamme souffrent davantage. Heureusement 80% des visiteurs sont des Européens qui maintiennent leurs vacances."

      En vidéo

      Depuis les attentats, le tourisme est en berne à Paris

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

      EN DIRECT - Procès du 13-Novembre - "Je voudrais dire quelque chose" : Salah Abdeslam s'adresse à la cour

      "On marche sur la tête" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

      VIDÉO – Un an de précipitations en 48h : la Sicile frappée par des inondations meurtrières

      Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

      Lire et commenter
      LE SAVIEZ-VOUS ?

      Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

      Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.