Agression sexuelle dans TPMP : Soraya Riffy porte plainte contre Jean-Michel Maire

People

POLEMIQUE - Victime d'agression sexuelle en 2016 lors du marathon les "35 heures de Baba" sur C8, Soraya Riffy a décidé de porter plainte contre Jean-Michel Maire. Aujourd'hui, elle affirme vivre un calvaire, visée par des menaces de mort.

Depuis la séquence avec Jean-Michel Maire, Soraya Riffy affirme vivre le calvaire. Mi-octobre 2016,  Jean-Michel Maire embrassait la poitrine de la jeune danseuse, sans son consentement dans "Les 35 heures de Baba". Un an et demi plus tard, la Marseillaise  a finalement décidé de porter plainte contre Jean-Michel Maire. Cible de menaces, elle s’est rendue dans un commissariat marseillais en janvier dernier. 

"Après mon passage dans l’émission, à part quelques commentaires sur Internet", ça allait, a-t-elle confié à TV Mag. "Mais depuis un an, ma vie est devenue un vrai calvaire. Je reçois de nombreuses critiques, des menaces de mort, des allusions vraiment malsaines me concernant. C’est très dur à vivre à long terme aussi bien dans ma vie sociale que dans ma vie familiale. J’ai rencontré beaucoup de difficultés, j’ai fait une dépression."

En vidéo

Soraya sur TPMP : "Jean-Michel m'a accordé des excuses que j'ai accepté"

Jean-Michel Maire a été entendu par la police ce lundi 26 mars, après le dépôt de plainte. C'est le jour de sa convocation que le chroniqueur a appris l'existence de cette plainte. "Je l'ai su par voie de justice, par le commissariat", a déclaré le journaliste de TPMP au magazine Closer. "Elle ne m'a pas prévenu. Elle m'a dit qu'elle ne porterait jamais plainte. Là, elle porte plainte..."

"D'après ce que je sais, ce n'est pas tellement pour l'histoire mais pour les conséquences, ajoute le chroniqueur, qui n'a pas souhaité entrer dans les détails. On l'a harcelée, les gens la critiquaient dans la rue, etc. C'est pour ça qu'elle a porté plainte.". Des faits qu'il apprend au même moment que sa convocation au commissariat : "Elle ne m'en avait jamais parlé. Je n'avais plus de contact avec elle."

Lire aussi

Les internautes avaient saisi le CSA

Malgré le dépôt de la plainte, Jean-Michel Maire est toujours quotidiennement sur le plateau de TPMP. Il ne souhaite pas ébruiter la plainte. "Cette histoire date d'il y a un an et demi, le CSA n'a pas donné de sanction", a-t-il tenu à souligner. "Bien évidemment, je suis toujours à l'antenne. Cette affaire est passée. Il n'y a aucune raison que je ne sois pas à l'antenne. Si on avait dû me demander de me mettre en retrait, on l'aurait fait à l'époque des faits. Pas maintenant, un an et demi après. Maintenant c'est entre les mains de la justice."

A la suite de la diffusion de cette séquence les internautes et Laurence Rossignol, alors ministre familles, enfance, droits des femmes, avaient saisi le CSA, gendarme de l'audiovisuel. Face à la polémique grandissante, Soraya Riffy avait affiché son soutien à Jean-Michel Maire. Sur Facebook, elle demandait d'arrêter "d'accabler cet homme" qui, comme elle l’affirme, est "un homme très respectueux". Il ne mériterait selon ses dires "aucune sanction malgré ses pulsions masculines". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter