Agressions sexuelles sur mineurs : la carrière du réalisateur Bryan Singer est-elle définitivement morte ?

People

SANCTION – La carrière de Bryan Singer touche peut-être à sa fin. Devant les accusations d’agressions sexuelles sur mineurs dont il fait l’objet, les producteurs de "Red Sonja" viennent de suspendre ce film d’action qu’il devait prochainement réaliser. Explications.

Le 24 février prochain, Bryan Singer regardera la 91e cérémonie des Oscars depuis son canapé. Si "Bohemian Rhapsody" est nommé dans 5 catégories, dont celle du meilleur film, son auteur n’a pas été retenu dans celle du meilleur réalisateur. Une absence qui s’explique en partie par son éviction en fin de tournage, en raison de ses absences répétées et de tensions en coulisses avec le comédien principal, Rami Malek. Mais aussi par les accusations récurrentes d’agressions sexuelles sur mineurs qui pèsent sur lui depuis plusieurs années.

Elles ont resurgi le mois dernier dans le cadre d’une enquête publiée par le média en ligne The Atlantic. 50 personnes, dont quatre hommes qui ne s’étaient jamais exprimés avant, livrent des témoignages à charge contre le cinéaste. Sans attendre, les organisateurs des GLAAD Awards, la cérémonie organisée par l’association de défense LGBT du même nom, décideront de lui retirer sa nomination.

Voir aussi

Les organisateurs des Bafta Awards, les trophées du cinéma britannique, feront le même choix le 7 février dernier, à trois jours de la cérémonie. Bryan Singer, 53 ans, aura-t-il de nouveau l’occasion de fouler un tapis rouge ? Rien n’est moins sûr. Millenium Films, la société de production qui l’avait engagé fin 2018 pour réaliser l’adaptation de la BD Red Sonja, vient en effet de retirer le projet de ses calendriers, révèle "The Hollywood Reporter".

Le mois dernier, Avi Lerner, le patron de Millenium Films, avait suscité la colère des associations en maintenant sa confiance au cinéaste, dénonçant les "fake news" à l’encontre du réalisateur de "Usual Suspects". Le "bad buzz" qui entoure désormais Bryan Singer lui aurait-elle fait changer d’avis ? Suspendre "Red Sonja", qui devait être proposé au marché du film de Berlin cette semaine, évite sans doute d’évincer le cinéaste officiellement. Mais la sanction est la même.

Voir aussi

Au-delà, ce rebondissement interroge sur l’avenir professionnel de l’un des champions du box-office américain des 20 dernières années, réalisateur et producteur de la saga "X-Men" dont il a mis en scène cinq épisodes. Des blockbusters dans lesquels il a dirigé quelques unes des plus grandes stars du moment comme Jennifer Lawrence, Hugh Jackman ou encore Hally Berry. Accepteront-elles de travailler de nouveau avec lui ? Rien n'est moins sûr... 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter