Alban Ivanov : 5 facettes méconnues de l'étoile montante du cinéma français

People

PORTRAIT - Nouvel espoir du cinéma français, Alban Ivanov est à l'affiche de deux "feel-good movies" qui cartonnent en cette rentrée, "La Vie Scolaire", de Grand Corps Malade et Medhi Idir, et "Inséparables", réalisé par Varante Soudjian. L'occasion de lister 5 choses que vous ignorez peut-être sur l'humoriste, qui fête ses 35 ans ce mardi 10 septembre.

"Ce comédien a la force d’un Jacques Villeret moderne. Son potentiel comique est énorme et c’est surtout son humanité qui le distingue." C'est en ces termes élogieux que Gilles Legrand, le réalisateur du film "Bonnes intentions" dans lequel Alban Ivanov incarnait en 2018 un moniteur d'auto-école, décrit l'humoriste.

Réputé pour ses rôles de "loser magnifique" à l'écran, le comédien a en réalité tout d'un gagnant. Ses dernières apparitions au cinéma ont à chaque fois été des succès publics. "Le Sens de la fête", en 2017, avait ainsi récolté plus 3 millions d'entrées. Le démarrage en fanfare de son dernier film, "Inséparables", en salles depuis mercredi dernier, semble suivre la même voie (il est également à l'affiche depuis le 28 août de "La vie scolaire", le film de Grand Corps Malade et Mehdi Idir). Retour sur le parcours de cette étoile montante du cinéma français.

5 choses à savoir sur le comédien Alban Ivanov

  • 1Il a arrêté l'école au collège

    L'acteur comique, qui est revenu sur son passé d'écolier "turbulent" dans son one-man-show "Elément perturbateur" en 2015, a eu un parcours scolaire difficile. Abandonnant l'école très jeune, il a préféré suivre son appétence pour le théâtre en intégrant à 11 ans, en 1997, la "Ligue d'improvisation des Yvelines". 

    C'est son beau-père qui est à l'origine de la découverte de cette passion. "Il m’a dit "comme tu fais le malin à l’école, tu feras le malin sur scène !" et il m’a inscrit à un atelier de théâtre d’improvisation", a-t-il raconté au site Prog !.

  • 2Parisien d'adoption, il est narbonnais de naissance

    Né à Narbonne en 10 septembre 1984, celui qui fête donc ses 35 ans a grandi en région parisienne dans une famille de classe moyenne. "Mon beau-père travaillait dans un centre de jeunes à Fontenay-le-Fleury", a-t-il confié à Prog !.

    Son franc-parler lui vient de sa mère, comme il l'avait raconté lors d'une interview sur C8 en mars dernier : "Une petite anecdote. Au collège, j'étais avec une copine dans ma chambre, ma mère a crié depuis la cuisine : 'Eh, tu vas quand même pas te faire sucer devant la Star Ac !?' Voilà, ça c'est ma mère".

  • 3C'est le plus russe des acteurs français

    Alban Ivanov aime jouer sur ses origines russes. "Ivanov, c'est aussi une marque de vodka. Dans les rayons, c'est celle qui est tout en bas, elle coûte 90 centimes. Souvent, elle est à côté du Destop. C'est le même logo : une tête de mort", s'amuse-t-il à raconter.

  • 4Il sait aussi jouer dans le registre de Molière

    Son univers de prédilection est la comédie sous toutes ses formes et sur tous les supports, de la pub en passant par les web séries, les téléfilms ou la scène ouverte. Plein de surprises, le comédien s'est également mis au genre classique en interprétant Molière. En 2008, il est en effet sorti de sa zone de confort sur scène avec la pièce "L'Avare".

  • 5Il est apparu dans la série culte des années 90 "L'instit"

    A l'aube des années 2000, l'acteur comique a débuté sa carrière en acceptant des rôles secondaires dans différentes séries télévisées. Grâce à son rôle dans "L'instit", l'ancien écolier "paresseux" a pu recroiser le chemin de l'école au côté de l'instituteur du feuilleton, Gérard Klein.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter