Amal Clooney veut traîner les chefs du groupe Etat Islamique devant la justice

Amal Clooney veut traîner les chefs du groupe Etat Islamique devant la justice
People
DirectLCI
COMBAT - Avocate spécialisée des Droits de l’Homme, Amal Clooney part en campagne. Electorale ? Non, pas encore, du moins. Son combat désormais est de traîner les chefs de l’Etat Islamique devant la justice pour crimes de guerre.

L’émotion était présente, dans l’enceinte feutrée des Nations Unies, ce 16 septembre. Nadia Murad Basee Taha, une jeune Irakienne forcée de devenir esclave sexuelle pour le groupe jihadiste Etat islamique a été nommée ambassadrice de l'ONU pour la dignité des victimes du trafic d'êtres humains. 


Son rôle désormais, sera de faire connaître le sort des victimes du trafic d’êtres humains, en particulier celui des réfugiés, des femmes et des filles. Pour appuyer son combat, elle sera épaulée par Amal Clooney, avocate internationale et bien décidée à faire que ces crimes ne demeurent pas impunis. En choisissant cette avocate à la renommée internationale, Nadia Murad sait que son combat trouvera une résonnance internationale et de poids car Amal Clooney est engagée depuis de nombreux mois dans un combat contre l'Etat Islamique. 

Lire aussi

"On ne peut pas laisser faire ça"

Devant les haut-dignitaires de l'ONU, Nadia Murad a livré un discours poignant, mirroir terrible de son histoire. En 2014, Nadia est enlevée de son village de Kocho, près de Sinjar (nord de l'Irak) et emmenée de force à Mossoul, ville contrôlée par l'EI. Dans cette ville, elle est victime de viols collectifs par les combattants de l'EI et vendue à plusieurs reprises comme esclave sexuelle, comme de nombreuses femmes yazidies. Après ce calvaire, elle milite pour que les persécutions commises en 2014 contre les yazidis soient considérées comme un génocide. "Ma grande crainte est que, une fois l'EI vaincu, les militants, les terroristes de l'EI ne rasent leur barbe et ne se fondent dans la foule comme si rien ne s'était passé", a-t-elle expliqué. "On ne peut pas laisser faire ça".


Amal Clooney a pris la parole à la tribune de l'ONU pour déplorer l'inaction des gouvernements. "J'ai honte en tant qu'être humain de constater que leurs appels à l'aide ne sont pas entendus", a-t-elle déclaré, suscitant des applaudissements. Des milliers de femmes yazidies ont été réduites en esclavage par une organisation terroriste, l'EI, qui commet un génocide et pourtant ce crime reste impuni", a déploré l'avocate. 


Cette nomination de Nadia Murad et l'intervention d'Amal Clooney à l'ONU sont les prémices d'une campagne qui a débuté aujourd'hui. Lancée par Boris Johnson, ministre britannique des Affaires étrangères, celle-ci a pour but de sanctionner les crimes commis par l'EI. Selon des experts de l'ONU, environ 3.200 Yazidis sont actuellement entre les mains de l'EI, la majorité en Syrie. Les filles deviennent des esclaves sexuelles, tandis que les garçons sont endoctrinés et envoyés au combat. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter