Amanda Bynes, internée de force dans un hôpital psychiatrique

People

COUP DUR - La spirale infernale continue pour Amanda Bynes. Après avoir été accusée de vol à l'étalage, l'actrice a été internée dans un hôpital psychiatrique après avoir accusé son père de l'avoir violée.

Depuis déjà plusieurs mois, Amanda Bynes enchaîne les frasques et les coups durs. Mais cette fois-ci, elle est allée trop loin. Hier, sur son compte Twitter , la jeune actrice (que l'on a pu voir dans Hairspray, Easy Girl ou la série Ce que j'aime chez toi) a porté de très graves accusations à l'encontre de son père, l'accusant - faussement - d'avoir abusé d'elle à de nombreuses reprises durant sa jeunesse.

Sur les messages, qui ont depuis disparu, on pouvait lire : "Mon père a verbalement et physiquement abusé de moi quand j'étais enfant", ou encore "Mon père s'est caressé devant moi tellement de fois que j'ai commencé à l'enregistrer avec mon téléphone dans l'espoir qu'on l'attrape".

Internée de force à la demande de sa famille

Seulement voilà, toutes ses déclarations ont été inventées de toute pièce. Elles ont d'abord été démenties par la mère d'Amanda Bynes, qui a déclaré : "J'ai le coeur brisé pour mon mari. Il n'a jamais abusé d'Amanda ou de nos autres enfants. Ces accusations sont horrible". L'actrice a elle aussi démenti ses propres propos sur Twitter, quelques instants plus tard : "Mon père n'a jamais fait ça. La puce dans ma tête me fait dire ces choses, mais c'est à cause de lui : il a ordonné qu'on me mette une puce dans la tête".

Des explications qui n'ont rien changé pour la famille de la jeune femme, qui a demandé son placement en hôpital psychiatrique. Elle devrait y rester au moins pour 72h, mais ses parents espèrent pouvoir prolonger ce délai à 14 jours. De quoi clôturer la folle semaine d'Amanda Bynes, arrêtée à deux reprises ces derniers jours pour conduite sous l'emprise de drogue et vol à l'étalage dans un grand magasin...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter