VIDEO - Angelina Jolie en Jordanie : elle dénonce (encore) l'inaction du monde au sujet de la Syrie

VIDEO - Angelina Jolie en Jordanie : elle dénonce (encore) l'inaction du monde au sujet de la Syrie

DirectLCI
HUMANITAIRE - L'actrice Angelina Jolie, envoyée spéciale du Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés a dénoncé une fois encore, l'inaction de la communauté internationale au sujet de la situation dramatique des réfugiés syriens bloqués à la frontière jordano-syrienne.

Attirer l'attention du monde sur la situation des réfugiés et leur sort, telle est la mission de l'actrice Angelina Jolie au sein du Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés. Elle n'en est pas à son premier séjour dans un camp dé réfugiés, mais rien n'a changé depuis sa précédente visite. 


La semaine dernière, l'actrice était en Jordanie, dans le camp d'Azraq situé à une centaine de lilomètres au nord-est e la capitale jordanienne, Amman. Ce camp accueille 60.000 réfugiés dont la situation est dramatique car l'accès de l'aide humanitaire est bloquée par la Jordanie depuis le 21 juin dernier, suite à un attentat suicide qui a tué 7 militaires dans cette zone. Depuis cette date, l'aide n'a pu être faite que par l'aide de drones et de grues, début août. 

Lire aussi

"75.000 Syriens sont bloqués (...) dans un no man's land à la frontière jordanienne, y compris des enfants, des femmes enceintes et des personnes gravement malades", a déploré l'envoyée spéciale du Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR). "Le monde est au courant de cette situation depuis des mois, mais aucune solution n'a été trouvée", a regretté Angelina Jolie. Dans sa prise de parole, elle a également critiqué le manque de fonds pour l'aide humanitaire aux réfugiés. Selon elle, le HCR n'a reçu que la moitié de ses besoins sur les cinq dernières années. 

Aussi, elle a lancé un appel à la mobilisation des dirigeants du monde qui se réuniront lors de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU fin septembre. Elle a estimé qu'ils vont devoir revoir à la hausse leur contribution à l'aide humanitaire mais aussi pour trouver une solution au conflit syrien qui a fait plus de 290.000 morts et provoqué l'exode de millions de Syriens. Elle les a exhortés à "se poser la question fondamentale : 'quelles sont les causes du conflit syrien et qu'est-ce qu'il faudrait faire pour y mettre fin ?'. S'il vous plaît, mettez cela au centre de vos discussions", a-t-elle dit concluant par ailleurs que "les réfugiés ne veulent pas être les bénéficiaires passifs de l'aide. Ils veulent une issue politique."

En vidéo

5e anniversaire du conflit syrien : Angelina Jolie à la rencontre de réfugiés au Liban

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter