Anouchka Delon apporte un démenti cinglant aux rumeurs sur la santé de son père

People

MISE AU POINT - Dans un message posté ce lundi sur Instagram, Anouchka, la fille cadette d’Alain Delon, dément et dénonce les informations de la presse people au sujet de la santé de son père, hospitalisé dans une clinique privée en Suisse.

Trop, c’est trop. Le week-end dernier, un article d'un hebdomadaire people affirmait que l’état de santé d’Alain Delon inquiétait au plus haut point sa famille, un "proche" affirmant que le traitement suivi par l'acteur âgé de 83 ans n'avait pas les effets escomptés.

Après avoir été hospitalisé d’urgence à l’hôpital américain de Neuilly suite à un AVC, le 14 juin dernier, Alain Delon a été victime d’une hémorragie cérébrale qui a entraîné son transfert à la Pitié Salpétrière, où il est resté trois semaines en soins intensifs. Depuis le 31 juillet, il se repose dans une clinique privée, en Suisse.

Lire aussi

Les dernières rumeurs, alarmantes, ont poussé Anouchka, la fille cadette d’Alain Delon, à poster ce lundi sur Instagram un message destiné à y couper court. "Chers tous, cher public, pour vous rassurer. Notre père va mieux, même plus que mieux", écrit-elle. "Ne vous fiez pas aux imbécilités relayées par la presse." 

"Ses journées sont positives, guerrières, et sans encombres", promet la grande sœur d'Alain-Fabien et demi-sœur d'Anthony. "Il se remet entièrement, et n’a aucune séquelle. Il est extrêmement touché par vos messages et votre fidélité. Il ne manquera pas de vous remercier en temps voulu, quand lui l’aura décidé, comme il sait si bien le faire." Mais la jeune femme n’en reste pas là."

"Merci à ses soit disant 'proches', qui y connaissent vraisemblablement que dalle, d’avoir l’obligeance de bien vouloir la fermer", balance-t-elle, visiblement remontée. "Comme l’écrivait si bien Audiard : 'les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît'." 

"Quant à la presse, merci de ne pas alimenter ce genre de bêtises", conclut Anouchka Delon. "Les seuls 'proches' légitimes à donner des nouvelles brèves sont ses enfants. Merci de respecter sa convalescence, sa vie privée, et sa famille. Et comme on dit, pas de nouvelles, bonnes nouvelles."

Lire et commenter