Antisémitisme, Gilets jaunes et oligarques : l'analyse circonstanciée de Pamela Anderson sur Twitter

People
DirectLCI
POLITIQUE - L'actrice canadienne, qui vit à Marseille - faut-il le rappeler -, a de nouveau exprimé son opinion sur les Gilets jaunes dans une série de tweets postés dimanche 24 février au lendemain de l'acte XV. "Il y a des fascistes et des antisémites dans ce mouvement (...) mais ils sont très peu nombreux et attirent toute l'attention", ce qui "aide à défendre les privilèges des oligarques", estime-t-elle.

Ce n'est pas la première fois qu'elle disserte sur le sujet. Et quand elle le fait, elle le fait plutôt très bien. Pamela Anderson a à nouveau livré son analyse politique des tensions sociales en France, jugeant "la situation plutôt inquiétante sur le terrain". "Certains fascistes de droite se trouvent parmi les Gilets jaunes ? Des violences avec des groupes de gauche, de l'antisémitisme, etc...", a-t-elle débuté dimanche 24 février sur Twitter dans un thread qui va faire parler.


L'actrice canadienne, installée à Marseille avec son compagnon Adil Rami, raconte qu'on lui a "conseillé de rester hors du débat sur l'antisémitisme car il est toxique" et qu'elle pourrait "en devenir une victime". Mais l'ex-naïade d'"Alerte à Malibu" se jette quand même à l'eau et développe sa pensée. "Il est certain qu'il y a de l'antisémitisme parmi les Gilets jaunes et Macron l'utilise pour discréditer les Gilets jaunes qui ne sont pas antisémites, en essayant de faire passer tout le mouvement pour antisémite (ce qui est faux)", écrit-elle, citant l'attaque dont a été victime Alain Finkielkraut

Pamela Anderson reconnaît "qu'il y a de l'extrême droite, des fascistes et des antisémites dans le mouvement". "Comme c'est un mouvement social qui se bat pour les droits des pauvres, des personnes très déloyales essaient d'y prendre part", explique-t-elle, tout en précisant dans la foulée que "ces personnes sont peu nombreuses et attirent toute l'attention parce que cela met le mouvement en péril et aide à défendre les privilèges des oligarques". Des oligarques "qui ont un grand intérêt à essayer de prétendre que ce mouvement est dangereux. Mais il ne l'est pas", martèle la comédienne.

Elle décrit les Gilets jaunes comme un mouvement "très sain dans l'ensemble" et "plein d'humanité". "Il y a des juifs, des musulmans, des chrétiens. Ils se battent pour leur droit, pour plus de démocratie, plus d'égalité, pour être entendus, pour se sentir reconnus. Voilà ce que mes amis sur le terrain voient toutes les semaines", rapporte-t-elle au lendemain de l'acte XV. "Quand ils voient quelques fascistes - facilement reconnaissables, ils mettent de la distance et vont ailleurs. Ils ne peuvent pas être plus honnêtes que ça", assure-t-elle. 

Les coûts de la transition écologique ne devraient pas être payés par ceux qui sont déjà les victimes de l'austérité de l'EuropePamela Anderson

Pamela Anderson appelle à "rester ferme sur nos principes et nos croyances". À "aller sur le terrain, voir par nous-mêmes et comprendre de quoi il s'agit". "Les gens qui ont voté pour l'extrême droite, les gens normaux, sont maintenant loin des discours horribles grâce à ce mouvement. Nous devons les soutenir", insiste-t-elle. À un certain "JG", qui lui écrit que "les tentatives pour discréditer le mouvement sont légion", elle adresse un "bon courage" en français dans le texte. Signe qu'elle suit la situation de près. 

"Les Gilets jaunes sont encore dans la rue... Vous pouvez penser ce que vous voulez d'eux mais il est certain que les problèmes profonds de la France restent irrésolus. Les coûts de la transition écologique ne devraient pas être payés par ceux qui sont déjà les victimes de l'austérité de l'Europe", achève-t-elle dans un autre tweet. Pamela présidente ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter