Antonio Banderas raconte comment sa compagne Nicole Kimpel lui a sauvé la vie lors de sa crise cardiaque

People

BONS RÉFLEXES - De passage dans le late show de Jimmy Kimmel, l'acteur espagnol a raconté un épisode qui a sonné sa renaissance il y a deux ans. Ou comment un simple achat d'aspirine par Nicole Kimpel a offert "une deuxième chance" à la star de "Zorro".

La nouvelle avait fait les gros titres. Et provoqué l'inquiétude chez les fans de l'interprète de Don Diego de la Vega. Hospitalisé en urgence pour de très violentes douleurs à la poitrine en janvier 2017, Antonio Banderas s'était remis de son malaise cardiaque sans trop de difficultés. Mais les conséquences de cet épisode auraient pu être dramatiques sans la présence d'esprit de sa compagne Nicole Kimpel.

Un épisode sur lequel le comédien espagnol de 59 ans est revenu dans le late show de Jimmy Kimmel vendredi 1er novembre. 

"Je ne vivais sans doute pas ma vie de la plus belle des manières. J'étais fumeur, probablement l'une des choses les plus stupides que j'ai faites. J'ai été très chanceux au final. C'était un signal d'alerte", raconte-t-il très sérieusement alors qu'il porte un costume de Zorro, lendemain de Halloween oblige.

Les priorités dans ma vie ont changé- Antonio Banderas

"La veille, ma compagne a eu mal à la tête et a été acheter un antidouleur. La pharmacie était fermée, donc elle a été prendre de l'aspirine dans un supermarché. Elle a pris le dosage le plus élevé. Au moment de payer, la caissière lui a dit : 'Vous avez fait tomber quelque chose'. Et c'était l'aspirine. Elle l'a récupérée, l'a payée et est revenue à la maison", poursuit-il. Il ajoute que le lendemain matin, alors qu'il ressentait les premiers symptômes d'un arrêt cardiaque, sa compagne a eu les bons réflexes. "Elle a mis un des cachets d'aspirine sous ma langue et ça m'a sauvé la vie", assure Antonio Banderas.

Lire aussi

Le comédien espagnol, primé cette année au Festival de Cannes pour "Douleur et Gloire", estime avoir eu "une deuxième chance". "Les priorités dans ma vie ont changé", insiste-t-il, affirmant qu'il a "arrêté de donner de l'importance aux choses qui n'en avaient pas". Depuis deux ans, il se concentre donc sur "sa fille, ses amis, sa famille et sa vocation en tant qu'acteur." Et de conclure : "C'est sans doute idiot de dire ça mais avoir une crise cardiaque est probablement une des meilleures choses qui me soit arrivée". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter