"Apologie du nazisme et de l’antisémitisme" : Universal coupe les ponts avec Freeze Corleone

"Apologie du nazisme et de l’antisémitisme" : Universal coupe les ponts avec Freeze Corleone
People

SANCTION - Au lendemain de la polémique née des textes du rappeur Freeze Corleone, visé par une enquête pour "provocation à la haine raciale et injure à caractère raciste", la maison de disques Universal a décidé de mettre fin à sa collaboration avec l’artiste.

Entre Universal Music France et Freeze Corleone, c’est fini. Expliquant "défendre les valeurs de tolérance et de respect", la maison de disques annonce ce vendredi dans un communiqué "mettre un terme à toute collaboration" avec le rappeur français, dont elle a publié le 11 septembre le premier opus LMF sur son label Neuve.  

Depuis 24 heures, Freeze Corleone, de son vrai nom Issa Lorenzo Diakhaté, est accusé de faire l’apologie du nazisme et de l’antisémitisme suite à la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo réalisée par la LICRA qui a compilé neuf de ses chansons, dont un extrait de "Hors ligne", qui figure sur LMF, l'acronyme de "La Menace Fantôme".

"Des propos racistes inacceptables"

Mercredi, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait annoncé son intention de porter plainte tandis que le parquet de Paris ouvrait une enquête pour "provocation à la haine raciale et injure à caractère raciste". Plusieurs députés LaREM avaient, eux, écrit au ministre de la Justice Eric Dupont-Moretti pour que "l'auteur de ce clip abject soit puni".

Lire aussi

La direction d’Universal n’était-elle pas au courant du contenu des chansons de Freeze Corleone avant la publication de LMF ? Dans son communiqué, la major explique que "la sortie de cet album a révélé et amplifié des propos racistes inacceptables". Freeze Corleone n’a, pour l'heure, toujours pas réagi à l’affaire. 

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent