Après la mort de Prince, l’ouverture de Paisley Park au public ne fait pas l’unanimité

DirectLCI
TOURISME - Les studios de Paisley Park, où le chanteur Prince vivait et où il a été retrouvé mort le 21 avril dernier, doivent ouvrir leurs portes aux visiteurs. Mais plusieurs voix s’opposent à ce projet.

L’initiative ne plaît pas à tout le monde. Les studios de Paisley Park doivent ouvrir leurs portes aux visiteurs curieux de découvrir la propriété de Prince. Situé à Chanhassen, une banlieue de Minneapolis dans le Minnesota, ce complexe mythique de 5000 m2, abrite notamment un studio d'enregistrement. Prince s'y était installé en 1987 et c’est là qu’il y est décédé d’une overdose d'analgésiques. Son corps avait été retrouvé le 21 avril dernier dans un des ascenseurs du lieu. 


Après sa mort, les administrateurs de ses biens ont décidé d’ouvrir Paisley Park au public. Mais face au nombre très important de visiteurs attendu, les autorités locales ont préféré mettre un frein au projet. Les habitants de Chanhassen craignent notamment que la venue chaque année de quelque 600.000 fans dans cette commune de 24.000 personnes pose des problèmes de circulation et de parking. 

Un billet d'entrée à 38,50 dollars

Même si les billets sont toujours officiellement en vente, à 38,50 dollars pièce, sur le site de Paisley Park, seuls trois jours d’ouverture ont pour le moment été autorisés par le conseil municipal : jeudi 6, vendredi 7, et vendredi 14 octobre.


Damaris Lewis, mannequin et muse de Prince, s’est de, son côté, insurgé contre ce projet. La jeune femme considère qu’il est beaucoup trop tôt pour ouvrir Paisley Park et que cela est un manque de respect envers la star disparue. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter