Arrestation de Justin Bieber : la police de Miami a menti

Arrestation de Justin Bieber : la police de Miami a menti

DirectLCI
JUSTICE – D'après TMZ, les policiers de Miami auraient menti sur leur rapport de police lors de l'interpellation de Justin Bieber la semaine dernière.

Souvent tancé par les stars pour ses scoops, le site américain TMZ pourrait bien sauver la mise de Justin Bieber, cette fois-ci. Rapport à l'appui, le site avance que la police de Miami a menti au sujet de l'interpellation de Justin Bieber la semaine dernière.

Contrairement ce qu'indiquait le porte-parole de la police, le chanteur ne conduisait pas en état d'ivresse avec avec un taux en dessous de la limite légale aux Etats-Unis.

Les policiers auraient menti lors de l'interpellation de Justin Bieber

Et si la vérité venait des sites people ? C'est en tout cas ce que laisse penser l'affaire dans laquelle sont impliqués Justin Bieber et son ami Khalil. La semaine dernière, la police a arrêté les deux jeunes hommes suite à un rodéo sauvage en Lamborghini dans les rues de Miami. Les deux adolescents ont été placés en garde à vue puis Justin Bieber a été relâché contre une caution fixée à 2500 dollars.
Selon le porte-parole de la police de Miami, le jeune chanteur avait bu de l'alcool, fumé du cannabis et pris des médicaments altérant sa conduite de nuit.

Seulement voilà, TMZ est venu mettre son grain de sel dans l'affaire et remet aujourd'hui en doute la version des policiers. Selon eux, les deux jeunes garçons n'étaient pas ivres, ce soir-là. Le contrôle de Khalil révèle un taux d'alcoolémie nul quant à celui de Justin, il est de 0,14 soit l'équivalent d'une seule bière pour la corpulence du jeune homme. D'autre part, les policiers floridiens ont affirmé qu'une forte odeur d'alcool émanait du véhicule du chanteur lorsque ceux-ci se sont approchés.

Comment auraient-ils pu sentir l'alcool avec un passager n'ayant pas consommé d'alcool ce soir-là et un autre avec l'équivalent d'une seule bière dans le sang? Pourquoi les policiers ont-ils affirmé que les deux garçons roulaient au dessus de la vitesse autorisé alors qu'une vidéo prouve le contraire ? Autant de questions qui remettent en cause la version des policiers de Miami contre lesquels les proches de Bieber se battent pour faire reconnaître la sobriété de leur petit protégé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter