Arthur va déposer une plainte en diffamation contre Patrick Cohen, jeudi 12 février

Arthur va déposer une plainte en diffamation contre Patrick Cohen, jeudi 12 février

DirectLCI
JUSTICE - Fallait pas en parler... Ou du moins prendre des pincettes. Arthur va déposer plainte en diffamation auprès du TGI de Paris contre Patrick Cohen, ce jeudi 12 février. Le journaliste de France Inter l'a accusé d'"évasion fiscale", ce lundi sur France Inter.

Arthur est en colère et entend bien obtenir réparation. L'animateur et producteur va déposer plainte en diffamation auprès du TGI de Paris contre Patrick Cohen, ce jeudi 12 février. Celui-ci l'a accusé d'"évasion fiscale", ce lundi sur France Inter.

Arthur reproche à Patrick Cohen de l'avoir accusé d'"évasion fiscale" et de "trafic d'influence" sur l'antenne de France Inter dans sa chronique matinale lundi, selon la même source. Disant s'appuyer sur des informations de BFM Business datant du 6 février , le journaliste a accusé Arthur, qui est résident belge, d'évasion fiscale lors de la revente de sa société, Coyote.

Dans un communiqué de presse publié ce 9 février et relayé par Arthur, sur son compte Twitter, Me Pardo explique pourquoi, il déposera une plainte au nom de son client.

Dans son article, cité par Patrick Cohen, BFM Business décrit un mécanisme de transfert des actions Coyote détenues par Arthur de France au Luxembourg qui, s'il est avéré, ne constitue pas une infraction, mais une opération d'optimisation fiscale. Il lui reproche aussi d'avoir "oeuvré auprès de l'équipe Sarkozy" pour que les avertisseurs de radars, que commercialisait la société Coyote, ne soient pas interdits.

"Au regard de la jurisprudence, dès lors que vous utilisez le terme d''évasion fiscale' qui est un délit, et ce qui n'est pas le cas d'Arthur, tout le monde en convient, vous êtes dans la diffamation", a fait valoir Me Pardo. "J'attends un démenti d'Arthur sur les faits qui ont été rapportés" par BFM business, a déclaré pour sa part Patrick Cohen interrogé mardi par l'AFP.

Questionné sur l'éventualité d'une plainte visant également BFM Business, l'avocat d'Arthur a indiqué "ne pas savoir encore" s'il mènerait une telle action contre la chaîne d'information en continu, avant d'ajouter qu'il porterait plainte contre tous ceux qui "reprendraient ces termes diffamatoires que sont 'évasion fiscale', et 'trafic d'influence'".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter