Attentat de Strasbourg : Luc Arbogast, l’ancien candidat de "The Voice", choqué par la mort de son ami Bartek

People

Toute L'info sur

Attentat de Strasbourg : le suspect Cherif Chekatt abattu par la police

ÉMOTION – Victime de l’attentat perpétré à Strasbourg, Barto Pedro Orent-Niedzielski, dit Bartek, est mort ce dimanche, après être resté cinq jours dans le coma. Parmi ses proches, l’ancien candidat de "The Voice" Luc Arbogast lui a rendu hommage sur les réseaux sociaux.

"Ce soir, je suis chagrin, demain je serai colère". C’est avec ces mots forts que Luc Arbogast, le chanteur au look médiéval et à la voix de contre-ténor, a exprimé sa douleur, ce dimanche soir sur sa page Instagram, suite à l’annonce de la mort de son ami Barto Pedro Orent-Niedzielski, dit Bartek. 

Ce Strasbourgeois d'origine polonaise, âgé de 35 ans, avait été atteint d’une balle dans le front lors de l’attentat perpétré mardi 11 décembre sur le marché de Noël de Strasbourg. Il était depuis dans le coma, en état de mort cérébrale.

Révélé en 2013 dans la saison 2 de "The Voice, Luc Arbogast a passé une grande partie de sa jeunesse en Alsace. Vendredi, il avait apporté son soutien aux proches de Bartek, appelant les internautes à prier pour "un mec magique, généreux et qui ne mérite pas de mourir à son âge, et pour ces raisons viles".

Voir aussi

"Voilà mon Bart, tu est parti. Tu restes dans mon coeur à jamais", a écrit ce dimanche Luc Arbogast sur Instagram, avant d'annoncer sa volonté d’être "absent des réseaux sociaux quelques temps". 

Le chanteur âgé de 43 ans réclame "un temps utile à comprendre certaines choses, porter le deuil, chercher dans ma mémoire les moments lumière qui ont forgé ma vie, au contact de certains anges humains, partis trop tôt."

Bartek est la cinquième victime de l’attentat de Strasbourg. Cet ancien éclairagiste pour la télévision était notamment responsable d'animations au sein d'un festival européen de bande dessinée et couvrait comme journaliste les sessions plénières du Parlement européen à Strasbourg.

Voir aussi

Il aurait été attaqué par le terroriste dans la rue alors qu'il était en compagnie d'un ami journaliste, l'Italien Antonio Megalizzi, 28 ans, qui a lui succombé vendredi à ses blessures.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter