Aux Etats-Unis, les stars les plus détestées sont...

People
HATERS - Pas vraiment de surprises dans le classement des stars américaines les plus détestées ! On y retrouve Kim Kardashian, Justin Bieber, Bill Cosby mais aussi (surprise) Ariana Grande.

Comme chaque année, The Hollywood Reporter publie son classement des stars les détestées des Etats-Unis ... un classement, finalement, pas vraiment surprenant. On retrouve des habitués, Justin Bieber et Kim Kardashian mais aussi une surprise : Ariana Grande. La jeune chanteuse paie cher son Donutgate. Il y a quelques mois, elle avait déclaré dans un magasin de donuts (après avoir léché quelques beignets) qu'elle détestait l'Amérique. Visiblement, l'Amérique lui rend bien. Et si l'interprète de "One Last Time" a tenté de présenter ses excuses, rien n'y fait.

A VOIR AUSSI >>  VIDÉO - Après "le fiasco des donuts", Ariana Grande s'excuse à nouveau

Pour Kim Kardashian, c'est une histoire complètement différente. Elle a beau être l'une des people les plus suivis sur Instagram, sa popularité ne va pas de pair avec admiration et sympathie. Loin de là, mais pour les proches de la bimbo approchés par The Hollywood Reporter, Kim Kardashian s'en moque. Au contraire : "elle a construit son plan marketing sur le fait qu'on la déteste", confie une source. Et ça a l'air de fonctionner.

Justin Bieber, Bill Cosby, Miley Cyrus...

Dans le classement, on retrouve également Justin Bieber qui paie ses frasques à répétition. Quelques années auparavant, il avait même fait l'objet d'une pétition de la part de familles américaines qui souhaitaient le voir quitter définitivement le pays. L'ex-idole des jeunes adolescentes a beau tenter de se racheter une conduite, il tape toujours autant sur les nerfs des Américains. Tout comme Bill Cosby : l'acteur star des années 90 est au cœur d'un sordide scandale depuis plusieurs mois : il est accusé de plusieurs viols et pas une semaine ne passe sans que l'affaire devienne de plus en plus sombre. 

EN SAVOIR +  >>  Trois nouvelles victimes présumées de Bill Cosby sortent de l'ombre

Quant à Miley Cyrus, la jeune femme paie ses nombreuses provocations. Depuis son twerk polémique en 2013, l'interprète de "Weckring Ball" a vu sa popularité et sa carrière exploser, certes mais le nombre de haters également qui supportent de moins en moins le personnage haut en couleur à la langue bien pendue (au littéral comme au figuré). Accusée d'être un mauvais exemple, la chanteuse de 22 ans a tenté de répliquer récemment dans une interview accordée à Marie Claire US en s'attaquant au clip "Bad Blood" de Taylor Swift : "Je ne cautionne pas cette histoire de revanche violente. C'est censé être un bon exemple ? Alors que moi, je montre soi-disant le mauvais exemple en me baladant les seins à l'air ? Je ne vois pas en quoi les seins seraient pires que les armes."  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter