Bella Hadid revient sur le "Muslim ban" de Donald Trump : "Je suis fière d'être musulmane"

Bella Hadid revient sur le "Muslim ban" de Donald Trump : "Je suis fière d'être musulmane"

ENGAGÉE – Mannequin à la mode, la petite sœur de Gigi Hadid a décidé d'évoquer ses croyances religieuses. Interrogée par le magazine Porter sur le "Muslim ban", la jeune femme de 20 ans est revenue sur ses origines palestiniennes.

Elle n'avait jamais parlé de sa religion jusqu'à présent. Interrogée par le magazine Porter sur le "Muslim ban", le décret anti-immigration de Donald Trump qui vise les réfugiés et ressortissants de sept pays à majorité musulmans, la célèbre mannequin a expliqué qu'elle était une fille d'immigré et qu'elle n'avait pas honte de le dire. 

Toute l'info sur

Le "Muslim Ban" de Donald Trump

"Mon père était un réfugié quand il est venu aux États-Unis pour la première fois, alors ce sujet nous concerne beaucoup mon frère, ma sœur et moi", a expliqué Bella Hadid. Fille de Mohamed Hadid, magnat de l'immobilier d'origine syrienne né à Nazareth en 1948, et de Yolanda Foster, ex-mannequin néerlandaise, la jeune femme a expliqué qu'elle était fière de ses origines multiculturelles. 

Mon père, Mohamed Hadid, a toujours été très religieux et a toujours prié avec nous.- Bella Hadid

"Mon père, Mohamed Hadid, a toujours été très religieux et a toujours prié avec nous. Je suis fière d’être musulmane !", a lancé la belle qui avait défilé avec sa sœur Gigi contre le "Muslim Ban" à New York en janvier dernier exhibant une pancarte "Nous sommes tous Hindous, Bouddhistes, Musulmans, Athées, Chrétiens, Juifs." 

Une publication partagée par Bella Hadid (@bellahadid) le

Lire aussi

Touchée par les problèmes qui secouent le monde, elle expliquait en janvier dernier dans le magazine Elle qu'il était important d'avoir de la compassion pour son prochain. "J’ai vécu des expériences incroyables dans le monde entier et j’ai appris que nous sommes tous égaux, humains… et que nous méritons tous le respect et la bienveillance. Nous ne devrions pas décider que certaines personnes ne méritent pas que l’on soit gentil avec elles simplement parce qu’elles n’ont pas les mêmes racines que nous. Ce n’est pas correct. Et ce message, de toujours avoir de la compassion, est très important pour moi."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euromillions : 100 joueurs vont devenir millionnaires ce vendredi

Traitement anti-Covid : la pilule Paxlovid de Pfizer autorisée par la Haute Autorité de santé

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour propose une amende pour le port de signes religieux dans l'espace public

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 400.000 nouveaux cas en 24 heures

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.