Bella Hadid : son combat quotidien contre la maladie de Lyme

DirectLCI
FORCE ET COURAGE – La top américaine Bella Hadid a rendu publique la lutte qu’elle mène contre la maladie transmise par les tiques l’an dernier. Si elle a dû abandonner ses rêves de Jeux olympiques en équitation, elle a fait de sa fragilité une force et trouvé sa voie. Celle du mannequinat.

Octobre 2015. Yolanda Hadid, superstar de l’émission de téléréalité "The Real Housewives of Beverly Hills", foule le tapis rouge du gala annuel de la Global Lyme Alliance avec ses enfants, Gigi, Bella et Anwar. Diagnostiquée en 2012, la mère de famille annonçait ce soir-là que Bella, 19 ans, et Anwar, 16 ans, souffraient eux aussi de la maladie de Lyme. Il s’agit "aujourd’hui de la maladie transmise par les tiques la plus courante de l’hémisphère nord", selon l’Organisation mondiale de la santé. Plus de 360.000 cas sont détectés en Europe chaque année – le gouvernement français vient d’ailleurs d’annoncer un "plan national" pour "améliorer" la prise en charge -, près de 300.000 rien qu’aux Etats-Unis.

La famille Hadid aurait contracté la maladie des années plus tôt après un contact avec des chevaux. Car l’équitation, c’était la grande passion de Bella Hadid. La jeune femme espérait même pouvoir concourir aux Jeux olympiques de Rio. Mais la fatigue, l’un des symptômes de la maladie, l’a privée de son rêve. "Je ne pouvais plus monter, j’étais juste trop malade. Et j’ai dû vendre mon cheval car je ne pouvais plus m’en occuper", expliquait-elle au London Evening Standard en novembre dernier.

Si j'avais eu la chance d'avoir du succès en équitation, je n'aurais peut-être jamais fait de mannequinatBella Hadid

La maladie "a affecté ma mémoire", disait-elle encore, racontant un accident de voiture que la police a traité comme "conduite en état d’ivresse". "Je n’arrivais soudainement plus à me souvenir comment aller de Santa Monica à Malibu où j’habite", ajoutait-elle. Mais de ce qui aurait pu être une faiblesse, Bella Hadid en a fait une force. "Si j’avais eu la chance d’avoir du succès en équitation, je n’aurais peut-être jamais fait de mannequinat", concédait la petite amie du chanteur The Weeknd dans la même interview.

En un an, Bella Hadid est devenue autant - si ce n’est plus - célèbre que sa sœur Gigi. Même si son rythme sur les podiums est moins effréné que celui de ses collègues, en raison de sa maladie. Son apparition à Cannes dans une robe très échancrée qui avait fait tourner les têtes, ses nombreuses campagnes publicitaires et couvertures de magazines l'ont amenée au titre de mannequin de l'année décerné par GQ début septembre. En août, Bella Hadid donnait un aperçu de son quotidien sur Snapchat. Une photo de son bras en plein traitement. Quelques semaines plus tard, elle brillait sur les podiums de Milan.

De quoi rendre sa mère drôlement fière. Abandonner l’équitation "a été le plus grand déchirement de sa vie et un sujet extrêmement sensible pour elle. Elle est résistante et concentrée sur une nouvelle direction. Elle s’est fait un nom dans l’industrie de la mode alors qu’elle se bat avec les symptômes de Lyme tous les jours", notait Yolanda Hadid sur son blog au début de l’année. Sa fille le lui rend bien. En mai, elle clamait tout son amour et toute sa fierté pour celle qui comprend ce qu'elle vit. Une jolie leçon d'humilité.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter