Beyoncé au Super Bowl : un show engagé qui ne plaît pas à tout le monde

People
POLÉMIQUE - L'ancien maire de New York, Rudolph Giuliani a vertement critiqué le show politique et le message envoyé par Beyoncé, durant sa prestation lors de la finale du Super Bowl. Un engagement politique que l'on ne connaissait pas à la chanteuse et qui semble gratter un peu le Républicain.

Bodys noirs, gestes appuyés, une chorégraphie martiale, et son morceau le plus politique depuis le début de sa carrière. À peu près tout le monde semble d'accord : le show de Beyoncé au Super Bowl était extravagant, spectaculaire et... engagé. Trop engagé même, à croire certains commentateurs comme Rudolph Giuliani, l'ancien maire de New York. Invité de la très conservatrice chaine de télévision Fox News , Giuliani a reproché à la chanteuse d'avoir un peu trop politisé son show. "C'est du football, pas Hollywood", dit-il.

Pour lui, Beyoncé "a utilisé sa visibilité au Super Bowl pour attaquer les policiers qui sont des personnes qui la protègent, nous protègent et nous gardent en vie, a expliqué l'ancien maire. Nous devons devons réintroduire le respect des policiers dans toutes les communautés et se concentrer sur le fait que lorsque quelque chose ne va pas, il faut s'en occuper", dit-il. 

Malcolm X, les Black Panthers, Tommie Smith et John Carlos, Mario Woods... 

Que reproche-t-il à la chanteuse ? Plusieurs choses apparemment. La tenue des danseuses, tout d'abord. Mini-shorts, chaussures à talons et bérets noirs sur la tête. Jusque là, rien de bien sulfureux si ce n'est que cette tenue rappelle le style des Black Panthers. Ce mouvement afro-américain est né il y a cinquante ans, dans les environs d'Oakland, non loin de Santa-Clara, où se déroulait la finale du Super Bowl. Ce mouvement revendiquait avec force l'émancipation des noirs américains.

Autre point politique visuel, le "X" formé par les danseuses et Beyoncé durant le show. Un X qui pourrait symboliser le "X" de Malcolm X, militant des droits de l'Homme.   

Et enfin, le poing levé, un geste lourd de sens qui avait été fait sur le podium aux JO de Mexico en 1968, par Tommie Smith et John Carlos pour protester contre les discriminations dont étaient victimes les Noirs aux États-Unis.

Et enfin, les danseuses de Beyoncé, tenant une feuille sur laquelle on peut lire "Justice 4 Mario Woods". Mario Woods est décédé en décembre dernier, au cours d'une altercation avec la police de San Francisco qui le soupçonnait d'avoir poignardé un homme une heure plus tôt. Une vidéo des tirs de la police avait été publiée sur Internet et on pouvait clairement entendre que quinze coups de feu avaient été tirés par les policiers.

 EN SAVOIR + 
>> À voir : la vidéo du show du Super Bowl

>>  VIDÉOS – Super Bowl : avant Coldplay, notre top 5 des concerts les plus mémorables
>> Lady Gaga : son incroyable interprétation de l'hymne national américain pour lancer le Super Bowl 2016   

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter