Beyoncé, Rihanna, Pharrell Williams... attaquent la marque française ElevenParis

Beyoncé, Rihanna, Pharrell Williams... attaquent la marque française ElevenParis

DirectLCI
BUSINESS IS BUSINESS – Plusieurs stars américaines ont porté plainte, mardi à New York, contre ElevenParis. Ils accusent la marque de prêt-à-porter de commercialiser sans leur autorisation des tee-shirts avec leur visage affublé d'une moustache.

La moutarde leur est montée au nez. Beyoncé, Rihanna, Pharrell Williams, Kanye West et Jay Z ont porté plainte, mardi à New York, contre ElevenParis. Ces stars reprochent à la marque française de prêt-à-porter l'utilisation frauduleuse de leur image sur des tee-shirts, des sweats et des accessoires tels que des sacs, des chapeaux ou des coques de téléphone. Lancée en 2003, ElevenParis est une marque urbaine et rock qui s'adresse à un public plutôt jeune.

Elle a vraiment décollé grâce à ses célèbres hauts sur lesquels on voit un drôle de photo-montage : un visage de star avec au-dessus des lèvres un index sur lequel a été dessinée une moustache. En dessous est inscrit ce slogan : ''Life is a joke'', la vie est une blague. Depuis son lancement en 2010, le concept a été décliné à l'infini avec notamment Kate Moss, Marilyn Monroe, Will Smith, Ashton Kutcher, Jonny Depp, Snoop Dog, Wiz Khalifa ou encore... Barack Obama !

''Pharell is my Brotha'' dans le collimateur

Mais pas question de se faire de maille sur le dos de Beyoncé, Rihanna, Pharrell Williams, Kanye West et Jay Z, qui ont demandé à la marque d'arrêter la commercialisation des produits à leur effigie, notamment dans le magasin situé dans le quartier de Soho, à New York, et sur Internet. Ils accusent également ElevenParis d'avoir utilisé leur nom dans des slogans – comme "Kanye is my Homie" ou "Pharrell is my Brotha" – ou de reprendre des paroles de chanson sans autorisation.

Selon la plainte, ElevenParis leur a causé et leur cause encore ''des dommages irréparables'' alors que les chiffres de vente représenteraient des centaines de millions de dollars. Ces artistes sont d'autant plus remontés qu'ils possèdent leur propre marque de vêtements ou qu'ils collaborent avec diverses enseignes pour des collections capsules.

A LIRE AUSSI
>> Pharrell Williams lance ses jeans écolo
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter