Biopic de Johnny Hallyday : et si c’était mission impossible ?

Biopic de Johnny Hallyday : et si c’était mission impossible ?
People

MALAISE - Après avoir annoncé son intention de réaliser un biopic de Johnny Hallyday, l’ancien flic Olivier Marchal a été repris au vol par la veuve du rockeur, Laeticia, et sa fille aînée Laura Smet. Un projet qui semble de toute façon compromis par la bataille judiciaire autour de l’héritage du rockeur.

C’est avec un enthousiasme sincère – et peut-être une pointe de naïveté – que le réalisateur a Olivier Marchal annoncé, le 10 mai dernier dans les colonnes du Figaro avoir été contacté par la maison de disques Universal pour mettre en chantier un film consacré à la carrière de Johnny Hallyday.

 "J’ai dit banco, ce sera une façon de lui rendre hommage. Nous partirons de ses 18 ans jusqu’à sa mort sans aborder les problèmes d’héritage", expliquait-il. "Johnny était un type adorable, charmant. Il a eu dix vies, il me touchait beaucoup. Il avait un talent fou."

Laeticia et Laura pas au courant du projet

L’ancien flic révélait également que le chanteur était fan de ses films et qu’avant sa mort, ils avaient un projet de pièce de théâtre. Surtout il affirmait que sa veuve, Laeticia, et son conseiller artistique Michel Jankielewicz allaient mettre à disposition les archives que conservait l’idole à La Savannah, la demeure de Marnes-la-Coquette où il est décédé, le 6 décembre 2017.

Le réalisateur de "36 Quai des Orfèvres" aurait-il parlé un peu trop vite ? Dans un communiqué diffusé lundi 11 mai, la veuve du chanteur a sans doute refroidi ses ardeurs."Laeticia Hallyday dément catégoriquement avoir été informée d’un projet de biopic de Johnny Hallyday réalisé par Olivier Marchal et par conséquent d’avoir donné son accord dans ce cadre pour mettre à disposition tout ce que Johnny gardait dans sa maison de Marnes-la-Coquette", peut-on lire.

Lire aussi

Même stupéfaction du côté de Laura Smet, qui connait pourtant Olivier Marchal pour avoir tourné sous sa direction dans le polar "Carbone", en 2017. "J’apprends dans la presse qu’un biopic sur mon père serait en préparation !" a écrit mardi la fille du chanteur dans une story postée sur Instagram. "Je suis stupéfaite qu’on n’ait pas jugé utile de me prévenir ni de me consulter. Merci de respecter notre famille. Merci de respecter notre deuil".

Une bataille judiciaire posthume

Olivier Marchal n’a pas commenté, pour l’heure, ces réactions sans équivoque. Mais même s’il avait le feu vert de Laeticia Hallyday, le cinéaste devrait sans doute patienter jusqu’à la décision de la justice dans l’affaire qui oppose la veuve du rockeur à ses enfants aînés. La gestion du patrimoine artistique de Johnny, et tout projet à venir le concernant, qu’il s’agisse d’un film, d’un livre ou d’un musée, dépend en effet du sort de l’héritage tant décrié.

On se rappelle que le 28 mai dernier, le tribunal de Nanterre avait infligé un sérieux revers à Laeticia en faisant de Johnny un résident français, ouvrant la voie à un règlement du litige dans l’Hexagone, alors que la veuve du chanteur estimait la justice américaine seule compétente puisque le testament controversé avait été rédigé et signé en Californie. Dans ses dernières volontés, c’est à Laeticia que Johnny donne le soin de gérer sa "carrière posthume". Mais David et Laura ne l’entendent pas de cette oreille…

Toute l'info sur

Succession de Johnny Hallyday : le grand déballage

"Je choisis la paix" : Laeticia Hallyday ne contestera pas la compétence de la justice française au sujet de l'héritageExhumation de Johnny Hallyday : Laura Smet bloque les démarches lancées par Laeticia

Les avocats des deux camps devaient déposer leurs conclusions cette semaine, dans l’attente d’une date d’audience pour les plaidoiries. Depuis le coronavirus est passé par là. Et il faudra sans doute encore patienter quelques temps afin de connaître l’épilogue d’un feuilleton qui a passionné les Français de longs mois durant.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent