Polémique sur les sans-abris : Blanche Gardin accuse, le ministre du Logement réplique

Polémique sur les sans-abris : Blanche Gardin accuse, le ministre du Logement réplique
People

RIPOSTE - Le ministre du Logment a répondu à l'humoriste Blanche Gardin, qui a refusé d'être nommée à l’ordre des Arts et des Lettres en raison de la politique du gouvernement en direction des sans-abris, qui ne respecterait pas les promesses d'Emmanuel Macron. Julien Denormandie assure que le dispositif de l’hébergement d’urgence a été renforcé.

Julien Denormandie assure "lutter sans relâche, à tous les instants" et défend le bilan du gouvernement pour les sans-abris. Le ministre du logement a répondu à Blanche Gardin, après que l'humoriste, engagée auprès de la fondation Abbé-Pierre, a refusé la décoration à l'ordre des Arts et des Lettres, proposée par le cabinet du ministre de la Culture, au motif que le gouvernement ne met pas "tout en oeuvre pour sortir les personnes sans domicile de la rue". 

Ce proche d'Emmanuel Macron a fait front au micro de France Bleu, "interpellé" par son message : "Quand j’ai été nommé, le dispositif de l’hébergement d’urgence, c’était à peu près 130.000 places, c’était déjà beaucoup. Depuis lors, on l’a augmenté considérablement, c’est aujourd’hui 145.000 places. Jamais aucun gouvernement n’avait fait autant." Il ajoute : "Je ne m’en félicite aucunement, je dis juste que c’est un fait."

Lire aussi

"14.000 nouvelles places d'hébergement d'urgence"

Des propos réitérés sur Twitter. Dans un communiqué, Julien Denormandie assure lutter "sans relâche, à tous les instants, contre l'exclusion sous toutes les formes". "Depuis mai 2017, nous avons ouvert et pérennisé plus de 14.000 nouvelles places d'hébergement d'urgence. (...) cela signifie que 145.000 personnes sont aujourd'hui à l'abri chaque jour et chaque nuit grâce à l'Etat et ses partenaires. C'est l'équivalent de la ville du Mans ou de Brest." Des chiffres reconnus par les associations en première ligne sur le sujet, mais dont ils dénoncent l'insuffisance, plaidant pour sortir d'une logique d'urgence pour privilégier une solution pérenne pour les personnes vivant dans la rue.

Il conclut à l'attention de l'humoriste  : "Soyez assurée que la détermination de l'Etat est totale avec un budget en hausse de 15% en 2 ans. Nous continuerons à agir avec humilité et détermination aux côtés des associations et des élus." 

Sur Facebook, Blanche Gardin avait publiquement refusé la distinction, invoquant la raison suivante : "Je suis flattée. Merci. Mais je ne pourrai accepter une récompense que sous un gouvernement qui tient ses promesses et qui met tout en oeuvre pour sortir les personnes sans domicile de la rue."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent