Boeing 777 disparu : l'avion de Peter Jackson mobilisé pour les recherches

Boeing 777 disparu : l'avion de Peter Jackson mobilisé pour les recherches

People
DirectLCI
CRASH – Un des appareils qui appartient au réalisateur de la trilogie du ''Seigneur des anneaux'' est actuellement utilisé pour sillonner l'océan indien où reposerait l'épave de l'avion de la Malaysia Airline.

Tous les moyens sont bons pour mettre la main sur le Boeing de la Malaysia Airline qui a disparu le 8 mars avec 239 personnes à bord. Alors qu'un sous-marin britannique s'est joint aux recherches, un avion de Peter Jackson a également été mobilisé. Un porte-parole du réalisateur du 'Seigneur des anneaux' et de 'The Hobbit' a, en effet, expliqué que l'appareil est d'ores et déjà opérationnel et rattaché à une base située à Perth, sur la côte ouest de l'Australie. Il s'agit d'un Gulfstream G650 que Peter Jackson a acheté en mars 2013 pour 80 millions de dollars. Il n'a pas été précisé si le cinéaste, dont la fortune est estimée à plus de 500 millions de dollars, s'est fait payer ou non pour l'utilisation de son appareil. ''Tous les avions appartenant à Peter ont toujours été disponibles à la location'', a précisé le porte-parole.

Plus utile que Courtney Love

Le Gulfstream G650 peut assurer des vols longue distance jusqu'à près de 13 000 kilomètres sans escale. Il servirait actuellement de relais de communication pour les appareils militaires engagés dans les recherches. Un expert militaire, interrogé par The New Zeland Herald Tribune, a déclaré que l'utilisation de l'avion de Peter Jackson le laissait ''perplexe''. ''C'est un avion qui est très coûteux à utiliser. Les appareils P3 Orion ont des systèmes de communication ultra-perfectionnée donc je ne vois pas vraiment l'intérêt.'' Quoi qu'il en soit, la collaboration de Peter Jackson devrait être plus utile que celle de Courtney Love . L'ex-compagne de Kurt Cobain avait, en effet, publié il y a deux semaines sur son compte Twitter une carte avec, selon ses propres analyses, la localisation exacte de l'épave.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter