Boeuf bourguignon, réfugiés et problème de traduction : la folle soirée d'Iris Mittenaere, la nouvelle Miss Univers

TEMPS FORTS - La Ch'ti a conquis l'Univers. Première Française à être sacrée lors du prestigieux concours depuis 64 ans, Miss France 2016 aura séduit le jury et le public par son aisance sur scène à chacun de ses passages. Que ce soit lors des défilés ou des prises de parole. Retour sur les moments clés de son élection.

Marine Lorphelin, Miss France 2012, avait failli conquérir le monde il y a quatre ans, décrochant le titre de première dauphine de Miss Monde 2013. Iris Mittenaere a fait encore mieux. Un résultat inespéré tant il était attendu par la délégation française. En devenant la 65e Miss Univers, la jolie Ch'ti a mis fin à une disette de 64 ans pour le clan français qui n'était pas reparti avec la couronne et l'écharpe depuis Christiane Martel en 1953. Une autre époque où la chirurgie esthétique ne faisait pas encore la loi parmi les candidates du concours autrefois détenu par Donald Trump. 

La victoire d'Iris Mittenaere a d'autant plus de saveur pour la jeune femme de 24 ans qui a su séduire par son naturel. A tous les niveaux. De sa première prise de parole aux questions pièges sur la géopolitique, Miss France 2016 a toujours gardé le sourire, le transmettant même à ses interlocuteurs. LCI a veillé pour suivre l'élection, diffusée dans la nuit de dimanche à lundi depuis les Philippines, et vous livre les cinq moments qu'il ne fallait pas manquer. Le point d'orgue de deux semaines de préparation lors desquelles la Ch'ti avait déjà tapé dans l'oeil du jury.

Boeuf bourguignon

Une heure. C'est le temps qu'il a fallu pour obtenir les noms des 13 candidates, sur 86, appelées à poursuivre la compétition. Il a fallu attendre un peu plus pour voir Iris Mittenaere rejoindre le clan très fermé des sélectionnées. Car Miss France 2016 n'a été appelée qu'en 11e position. Mais qu'importe au regard du discours qu'elle a livré. Très à l'aise face à l'animateur Steve Harvey, elle a répondu avec humour à la question qu'il a posée à chaque prétendante. Celle pour Iris ? "Vous aimez cuisiner. Quelle est votre spécialité ?" De quoi permettre à la Ch'ti de mettre en avant une autre région française en évoquant le "boeuf bourguignon". "Il s'agit de boeuf cuit très lentement avec du vin rouge. Vous devriez tester, c'est vraiment bon, c'est génial", a-t-elle lancé en anglais à l'animateur en l'invitant à venir goûter son plat à Paris parce que c'est "le meilleur". "Mais je  suis marié vous savez", lui répond-il, offrant l'échange le plus sympa de cette première partie de soirée.

Bikini

Le défilé en maillot de bain, un passage obligé pour les concours de beauté. Iris Mittenaere avait opté pour un deux-pièces fushia, semblable à celui qu'elle portait lors de la soirée de pré-sélection un peu plus tôt dans la semaine. Brushing impecc', démarche assurée, Miss France 2016 a défilé comme une reine. A l'issue du passage du top 13, deux juges avoueront même face caméra leur coup de coeur pour la représentante française. Et la hisseront dans le top 9, dévoilé quelques instants plus tard.

Réfugiés

Sublime lors de son passage en robe de soirée signée Hoang Hai, Iris Mittenaere est la première à rejoindre le top 6 de la compétition. Un top 6 synonyme de questions d'actualité. Un moment souvent décisif lors duquel bon nombre de candidates ont perdu leurs moyens par le passé. Si la Française a échappé à la question sur la présidence de Donald Trump, dont a hérité Miss Kenya, elle a tout de même eu droit à un sujet bien épineux : la crise des réfugiés et l'ouverture des frontières.


La question ? "Dans le contexte actuel de la crise des réfugiés, les pays ont-ils l'obligation d'accepter les réfugiés ou ont-ils le droit de fermer leurs frontières ?" Le début de réponse est mal assuré, mais bien rattrapé par le traducteur, puis Iris Mittenaere conclut comme une cheffe sous les applaudissements. "Avoir des frontières ouvertes peut nous permettre de parcourir le monde et de découvrir un peu plus sur nos voisins", a-t-elle déclaré. Et hop, direction le top 3 avec la Colombie et Haïti, soit le meilleur classement de la France depuis 1953.

Lost in translation

Si le traducteur a été un solide appui pour la première question, il aurait pu compromettre les chances de victoire d'Iris Mittenaere. Lors de leur ultime prise de parole, les trois dernières candidates se voient poser la même question : "Parlez-nous d'un de vos échecs et dites-nous ce que vous en avez appris". La Française choisit de parler de sa première année de médecine, qu'elle pensait avoir manquée. Médecine, que le traducteur traduira par "casting", au grand désarroi de Chloé Mortaud, Miss France 2009, qui commentait la cérémonie sur Paris Première. Mais là encore, Iris Mittenaere conclut de la plus belle des manières en affirmant qu'elle aura toujours le sourire le lendemain même si elle échoue à Miss Univers. Des propos ovationnés par le public.

En vidéo

VIDEO - Lost in translation : le grand n'importe quoi du traducteur de Miss Univers

Le sacre

Steve Harvey a dû mettre ses lunettes, apportées gentiment par la Miss Univers en titre Pia Wurtzbach, histoire de ne pas commettre le même impair que l'an dernier. A savoir annoncer la mauvaise gagnante. A l'issue de trois heures d'une cérémonie rythmée par les coupures publicitaires, l'animateur américain a pris son air le plus sérieux pour sacrer Iris Mittenaere. Les mains sur le visage, signe de sa stupéfaction, la Française est restée stoïque à l'annonce du nom "France" tandis que Raquel Pelissier, Miss Haïti, sa première dauphine, lui tombait dans les bras.

En vidéo

L'interview d'Iris Mittenaere, Miss France 2016, dans la Médiasphère du 14 décembre 2016

En vidéo

Miss Univers est ... française !

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Iris Mittenaere sacrée Miss Univers 2017

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter