Libérés de prison, Booba et Kaaris se relancent sur Instagram

MESSAGES - Tout juste sortis de prison, Booba et Kaaris se sont rués sur Instagram. Les deux rappeurs, placés sous contrôle judiciaire après 20 jours de détention provisoire et dans l'attente de leur procès le 6 septembre prochain, se sont exprimés chacun à leur manière sur le célèbre réseau social.

Kaaris et Booba ne se quittent plus. Libérés sous contrôle judiciaire après 20 jours de détention provisoire pour s'être battus à l'aéroport d'Orly le 1er août dernier, les deux rappeurs se sont tour à tour exprimés, au lendemain de leur sortie de prison. Les deux artistes ont choisi le même canal de diffusion, Instagram, pour sortir du silence. Chacun avec le ton qui lui est propre. 

Vendredi, Kaaris a été le premier à s'afficher sur le réseau social. Le rappeur de Sevran a donné de ses nouvelles à ses fans. "Papa va bien. Je resterai toujours debout pour toi", a-t-il écrit, sous une photo où on le voit, tout sourire, porter sa fille, née en 2016. Dans le texte, accompagnant le cliché, il a remercié ses soutiens pendant cette épreuve. Il a aussi tenu à saluer la ville de Sevran où il a grandi (#270 étant le code postal du lieu-dit) et la Côte d'Ivoire d'où il est originaire (#225). Pendant son incarcération au centre de détention de Fresnes, Kaaris avait été aperçu sur des vidéos et des photos postées sur Snapchat. 

Quelques heures plus tard, sur un ton plus incisif, Booba a lui fait dans la provocation. Le "Duc de Boulogne", qui avait dénoncé une justice à deux vitesse dans un tweet alors qu'il était incarcéré à Fleury-Mérogis, a publié une photo prise par un passant lors de son interpellation à Orly. Un cliché, avec le hashtag #behappy, sur lequel on voit le rappeur et un policier, sourire aux lèvres. Plus étonnant, Booba a par la suite posté une courte vidéo montrant un chaton et un hamster jouant ensemble. Cette fois-ci, il a tenu à préciser qu'il sera "irréprochable", en réponse à sa promesse d'avoir un bon comportement jusqu'au procès.

Jeudi, la cour d'appel de Paris a ordonné leur remise en liberté et leur placement sous contrôle judiciaire. En attendant leur procès, qui doit avoir lieu le 6 septembre prochain, Kaaris et Booba ont pour interdiction de quitter la France.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Bagarre à Orly : Booba VS Kaaris fixés le 9 octobre

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter