Pourquoi Kim Kardashian s'est-elle murée dans le silence depuis son braquage à Paris ?

Pourquoi Kim Kardashian s'est-elle murée dans le silence depuis son braquage à Paris ?
People

Toute L'info sur

Kim Kardashian braquée à Paris

FUTUR - Depuis le vol à main armée et la séquestration dont elle a fait l'objet début octobre, Kim Kardashian s'est murée dans le silence. Aucun message, aucun communiqué, rien. Une mise en retrait de la vie médiatique souhaité par la jeune femme mais que va-t-elle faire après ? LCI tente d'apporter quelques éléments de réponse.

Pour ses fans, il est assourdissant. Pour les autres, c'est le questionnement qui domine. Depuis le vol à main armée au cours duquel elle s'est retrouvée ligotée, baillonnée et tenue en joue par les malfaiteurs, dans son appartement parisien, KIm Kardashian garde le silence. 

La jeune femme, pourtant adepte des réseaux sociaux n'a rien publié depuis cette terrible soirée. Aucun message n'a été publié sur Twitter, Instagram ou Snapchat. Aucun communiqué n'est parvenu jusqu'aux agences de presse. Aucune interview n'a été donnée. Un silence qui pose question. Que va-t-elle faire après cet épisode traumatisant ?

La télé-réalité familiale "L'incroyable famille Kardashian" suspendue mais jusqu'à quand ?

La star d'ordinaire ultramédiatique est revenue à New York au lendemain de la très violente agression. Après avoir été entendue par la police, elle est montée à bord d'un jet direction la Grosse Pomme pour être réconfortée par sa famille immédiatement après l'incident. 

En parallèle, la chaine E!, diffuseur de l'émission "L'Incroyable famille Kardashian" a annoncé qu'elle suspendait l'enregistrement  de l'émission de téléréalité qui a fait sa renommée. Pour l'heure, la chaine se concentre sur le "side project" de la famille, l'émission consacrée à Rob et Blac Chyna mais jusqu'à quand ? La famille est contractuellement liée à E! pour quatre nouvelle saisons de l'émission.

En vidéo

Agression de Kim Kardashian à Paris : ce qu’il s’est passé

Un deal pour une interview en exclusivité ?

Pour certains chroniqueurs et journalistes people, fins observateurs du phénomène Kardashian, Kris Jenner profite de ce "silence" pour sans doute tenter d'organiser méticuleusement le retour sur le devant de la scène de Kim, y compris sur les réseaux sociaux. Férue de marketing et redoutable communicante, la momager du clan ne manquera probablement pas de gérer ce retour très attendu. "Ce ne serait pas les Kardashians s'ils ne savaient pas utiliser ça a leur avantage", estime Rob Shuter , ancien porte-parole de Jennifer Lopez, Jessica Simpson, entre autres, qui dirige à présent le site de potins NaughtyGossip.com

D'après lui, plusieurs réseaux de télévisions réclament des entretiens exclusifs avec Kim Kardashian. "E! et NBC appartiennent au même groupe alors j'imagine qu'elle aura une émission spéciale à une heure de grande écoute sur NBC", ajoute-t-il auprès de l'AFP. Quoi de mieux qu'une spéciale aux heures de grandes écoutes, maîtrisée de bout en bout par les équipes de com' de la famille pour se confier et remettre en route le business ?

En vidéo

VIDEO - La reconstitution du braquage de Kim Kardashian

Et le business dans tout ça ?

Car si Kris Jenner consulte des firmes spécialisées pour sécuriser au mieux sa famille, et le business de Kim en particulier. Et selon les experts, la jeune femme a des engagements contractuels : elle risque de ne pas pouvoir garder le silence très longtemps. La star gagne un montant estimé à 1 million de dollars par mois grâce à ses très fréquents messages et photos sur les réseaux sociaux, principalement en faisant la promotion de produits, dont certains à son enseigne. 

Elle est également payée pour apparaître en boite de nuit, lors d'inaugurations ... un business juteux pour la famille qui sait très bien monnayer son image. Or en ce moment, c'est le silence total. Un manque à gagner important pour la star, même si Rob Shuter le reconnait, "je ne pense pas que quiconque va la poursuivre après un si horrible incident, mais techniquement elle enfreint des contrats" qui lui imposent normalement de "faire tel ou tel nombre de tweets par semaine", explique-t-il. 

Lire aussi

    Pour l'heure, elle tente de se reconstruire et attaque les rumeurs

    Dans la famille, seule Khloe, sa benjamine, a donné de ses nouvelles. Ce mardi 11 octobre, Khloe Kardashian a déclaré dans l'émission de la très populaire animatrice Ellen DeGeneres mardi que sa soeur "n'allait pas très bien". "C'est incroyablement traumatisant ce qui lui est arrivé, mais notre famille est très proche et super et nous surmonterons cela ensemble, et nous apprécions votre amour et soutien à tous, cela prendra du temps", a-t-elle ainsi expliqué. Selon E!, citant un proche de la famille resté anonyme Kim Kardashian reçoit "de l'aide professionnelle" à la suite de cet épisode traumatique. "Elle suit les conseils d'un professionnel. Ses amis et sa famille sont d'un grand soutien. Ses sœurs et sa mère la contactent tous les jours.", indique la chaine. 

    Pendant qu'elle se reconstruit doucement, elle n'oublie pourtant pas de contrer les rumeurs et les sites malveillants. La mère de deux jeunes enfants a porté plainte pour diffamation contre le site Mediatakeout.com qui a affirmé dans des articles qu'elle avait prétendu avoir été agressée pour toucher une grosse prime d'assurance. Une démarche rare pour la jeune femme et une manière de montrer clairement qu'elle ne se laissera pas faire. 

    Dans un communiqué à l'AFP, ses avocats ont fait savoir que la star, qui s'est constituée partie civile dans l'enquête menée à Paris sur le vol spectaculaire dont elle a été victime, allait porter plainte après la diffusion d'une vidéo tournée dans son appartement juste après l'agression, ont annoncé jeudi ses avocats. Une plainte "pour violation de sa vie privée à l'encontre de l'auteur et des diffuseurs d'une vidéo réalisée à son insu et celle des policiers qui procédaient aux premières constatations dans l'hôtel, lieu de l'agression", ont-ils par ailleurs annoncé.

    En vidéo

    Kim Kardashian agressée : les attaques à domicile "rarissimes" vraiment ?

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Et aussi

      Lire et commenter

      Alertes

      Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent