Brigitte Bardot apporte son soutien à François Fillon et dénonce "la France algérienne"

Brigitte Bardot apporte son soutien à François Fillon et dénonce "la France algérienne"
People

COUP DE GUEULE - On connaissait son affection pour Marine Le Pen. Dans une interview accordée à "Valeurs Actuelles", Brigitte Bardot salue le courage de François Fillon face au "lynchage judiciaire et médiatique" dont elle le juge victime.

Quand Bardot parle, ça ne passe jamais inaperçu. Dans une interview accordée au magazine Valeurs Actuelles, l’actrice livre son regard sur le personnel politique. Et deux candidats à l’élection présidentielle en particulier. "Marine Le Pen, je l’aime beaucoup et depuis longtemps ; mais aussi François Fillon. Je trouve que c’est un type bien ; j’ai été horrifiée par ce lynchage judiciaire et médiatique. Ce type a du courage et j’ai, comme vous le savez, beaucoup de respect pour cette vertu."

Le candidat LR appréciera. Dans le même entretien, Brigitte Bardot se dit catastrophée par la montée du communautarisme dans l’Hexagone. "Je ne peux plus les voir, les islamistes. Que pratiquement partout en France on voie des burqas, c’est inadmissible. Qu’ils se conduisent comme ils veulent dans leur pays d’origine, mais qu’ils ne nous imposent pas des coutumes, des pratiques, des discriminations d’un autre âge : la France, ce n’est pas ça."

Toute l'info sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Je ne me suis pas battue contre l’Algérie française pour accepter une France algérienne- Brigitte Bardot dans "Valeurs Actuelles"

Très virulente, BB continue : " J’ai été élevée dans l’honneur, le patriotisme, l’amour et le respect de mon pays. (…) Je ne me suis pas battue contre l’Algérie française pour accepter une France algérienne. Je ne touche pas à la culture, à l’identité et aux coutumes des autres. Qu’on ne touche pas aux miennes. (…) Comme disait mon grand-père, il y a de quoi se les prendre et se les mordre !".

Au passage, elle tacle le jeune cinéma français sans ménagement : "Il n’y a plus que des barbus et des actrices aux cheveux gras, qui se font violer dans les coins et qui trouvent des excuses à leurs agresseurs. Il n’y a qu’à regarder la Cérémonie des César où de gentils zombies remercient papa-maman, leur concierge et leur chauffeur de taxi, tout en lançant l’incontournable appel à la fraternité humaine et à l’antiracisme."

En vidéo

Le mythe Bardot exposé à la gendarmerie de Saint-Tropez

Voir aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent