Britney Spears n'est plus sous la tutelle de son père Jamie

People

ETATS-UNIS - Une page se tourne pour Britney Spears. Évoquant "des raison de santé", le père de la chanteuse, Jamie Spears, a sollicité la justice américaine pour ne plus être le tuteur légal de sa fille.

Près de 11 ans après sa crise de nerfs et l'épisode du crâne rasé, la pop star américaine Britney Spears n’est plus sous la tutelle de son père. Selon le média E! News, Jamie Spears a demandé à ne plus occuper la fonction de tuteur légal de sa fille du fait de "raisons personnelles de santé" - il avait été victime d'une rupture du colon en février dernier -, comme l'indiquent les documents officiels obtenus par le site américain. 

Un juge de Los Angeles a accordé en début de semaine la tutelle temporaire de la chanteuse à sa gestionnaire de soins Jodi Montgomery, jusqu’au 31 janvier 2020. D’après le média américain Holllywoodlife, c'est Jamie Spears qui a proposé son nom lors du dépôt de sa demande officielle de retrait. Ce rôle de tutrice légale est capital. Il permet de disposer de nombreux pouvoirs, dont celui d'accès libre aux dossiers médicaux et psychiatriques de la pop star. 

Voir aussi

Cette information est tombée dans un contexte de bataille familiale entre Jamie Spears et son ex-gendre Kevin Federline, père des deux garçons de la chanteuse, pour une question de maltraitante supposée du grand-père sur l'aîné, Sean Preston, fin août.

Le 4 septembre en effet, l’ex-mari de la chanteuse a obtenu une ordonnance restrictive contre le grand-père maternel de ses enfants. Selon une source citée par E! News,  c’est Britney Spears elle-même qui a alerté Kevin Federline sur un incident survenu le 24 août dernier.  

Voir aussi

Cet incident familial a rendu Britney Spears "extrêmement inquiète et parano à l’idée de perde la garde de ses enfants, estimant que Jamie avait mis tout ça en péril", toujours selon les confidences d'une sources à E!NEWS. Alors qu'elle n'a aujourd'hui que 30% de temps de garde de sa progéniture, la maman de Sean Preston Federline, 13 ans et Jayden Federline, 12 ans, a eu une peur viscérale de perdre de nouveau ses droits parentaux.

Sous la tutelle de son père depuis son hospitalisation psychiatrique de 2008, l’ancienne enfant star de Disney semble vouloir s’émanciper de l’autorité paternelle. Ces dernières années, Britney Spears avait sollicité la justice américaine pour réévaluer sa situation sous curatelle, sans succès jusqu’à présent. En 2014 ainsi, la juge Reva A. Goetz, de la Cour supérieure de Los Angeles, l'avait maintenue sous l’autorité de son père pour une période illimitée.

Une autorité qui alimente les spéculations chez les admirateurs de la chanteuse. Le mouvement "Free Britney" a même gagné les réseaux sociaux il y a un an, des millions de fans craignant que l'artiste n'ait été internée dans un hôpital psychiatrique contre sa volonté.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter