"C'est un martyr intérieur": Mallaury Nataf évoque la perte d’autorité parentale sur ses trois enfants

People
"DES OCÉANS DE LARMES" – La comédienne qui a retrouvé le chemin des plateaux après une longue descente aux enfers s'est confiée dans une interview au "Parisien" sur ses enfants et son retour à la télévision.

Elle revient de loin. Après avoir passé de longues année sans domicile fixe, puis perdu la garde de ses trois enfants, Mallaury Nataf va faire son retour devant les caméras. Agée de 47 ans, l'ex-star de la série le "Miel et les abeilles" rejoint le casting des "Mystères de l'amour" sur TMC. Interrogée par "Le Parisien" sur son troisième et dernier jour de tournage avant la pause estivale, la comédienne s'est confiée sur cette deuxième chance que lui a donnée Jean-Luc Azulay, le producteur qui l'avait lancée en 1992. 

 

"Ce n'est pas un plaisir, mais l'équipe et le tournage sont un plaisir. C'est très décontracté. Il n'y a rien de compliqué pour moi qui ait pris quatre ans de cours de théâtre et fait du théâtre tous les jours pendant neuf ans jusqu'en 2003. (…) J'ai aussi fait plein de courts-métrages, des trucs underground, gothiques, bien barrés, dont un où je me suicide avec du vernis à ongles. Je suis un peu spéciale", a expliqué au Parisien Mallaury Nataf qui ne se s'est jamais considérée comme SDF. "Moi, je ne dis pas sans domicile fixe, mais nomade. Je suis descendante de tribus nomades de Judée". 

"L'amour était fou entre nous, fou, et si je n'ai pas cet amour-là, c'est fini, il est mort"

Après avoir expliqué qu'elle a passé trois ans et demi à marcher, tous les jours "entre 10 et 15 heures" dans Paris et ses environs, la comédienne révèle qu'elle vit à présent en colocation avec un écrivain de science-fiction et qu'elle s'en sort grâce aux petits droits qu'elle touche et à l'aide de sa mère, la seule personne de son entourage avec qui elle est restée en contact.

 

Elle évoque avec tristesse ses trois enfants (âgés de 21, 19 et 9 ans), sur lesquels elle n'a plus d'autorité. "Je ne veux pas trop en parler mais je ne reverrai plus mes deux aînés. Je ne suis pas d'accord avec l'éducation qu'ils ont reçue depuis six ans et demi, avec ce qu'ils sont devenus, et je ne transige pas avec ça", explique-t-elle. 

 

"L'amour était fou entre nous, fou, et si je n'ai pas cet amour-là, c'est fini, il est mort. Je les ai perdus physiquement et maintenant spirituellement. Cela me rend infiniment triste. C'est un martyr intérieur. Je pleure beaucoup, des océans de larmes. Quand une mère perd ses enfants, c'est beaucoup comme prix à payer".  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter