"Ça fait vriller et c'est très fatiguant" : Jessica Marquez, ancienne de la Star Ac', parle sans retenue de sa maladie

"Ça fait vriller et c'est très fatiguant" : Jessica Marquez, ancienne de la Star Ac', parle sans retenue de sa maladie
People
DirectLCI
CONFIDENCES - Discrète depuis la sortie de son dernier album il y a déjà sept ans, Jessica Marquez assure dans une interview à Closer cette semaine "ne pas avoir arrêté la musique" pour autant. L'occasion pour elle d'évoquer aussi le sujet plus personnel de sa prise de poids liée à l'hyperthyroïdie qui empoisonne son quotidien.

Elle fait partie des piliers historiques de la "Star Academy". Demi-finaliste de la première saison face à Jenifer et Olivia Ruiz, Jessica Marquez n'a pas connu le même parcours que ses désormais célèbres camarades de promotion. Sa reprise de "Maria Magdalena" a été un franc succès à sa sortie de l'émission mais 18 ans après, la chanteuse se fait plus discrète. Mais ne lui dites pas pour autant qu'elle a arrêté la musique !


"Attention avec ça, ce n'est pas parce qu'on ne passe plus à la télé et qu'on n'est plus en interview qu'on arrête de chanter. Chanter pour moi, c'est viscéral. Ces six dernières années, c'est là où je me suis réconciliée avec la musique", affirme-t-elle à Closer cette semaine. C'est aussi là qu'elle a appris à faire face à la maladie.

Forcément quand t'as 40 ans et que tu prends 10 kilos dans la tronche, ça fait un peu malJessica Marquez dans Closer

"Je suis atteinte d'hyperthyroïdie", annonce-t-elle. "J'ai un petit souci parce que ça fait prendre du poids. Et forcément quand t'as 40 ans et que tu prends 10 kilos dans la tronche, ça fait un peu mal", explique la chanteuse qui affirme "ne prendre aucun médicament". "Je ne l'ai pas supporté", dit-elle au sujet du traitement à l'ancienne formule du Levothyrox qu'elle a rapidement arrêté. Jessica Marquez explique que "c'est assez compliqué à gérer au quotidien". Car la thyroïde, "chef d'orchestre des hormones chez la femme", "régule tout". 

"Ça régule la température du corps, la partie hypophyse du cerveau", celle qui joue un rôle essentiel dans la reproduction. Mais Jessica Marquez l'assure, elle ne veut pas d'enfants. "C'est un choix de vie. Je les aime bien mais je n'en veux pas", dit-elle. Elle raconte que les effets de la maladie s'intensifient à cause de son âge car "quand tu as 40 ans, tes hormones sont encore plus au taquet". "Du coup ça fait vriller, c'et très fatiguant", explique celle qui dit "dormir beaucoup". Mais le changement physique est le plus compliqué à accepter. "C'est surtout cette prise de poids qui me pèse un peu, c'est le mot. Donc si quelqu'un a une solution alternative sans le traitement, je suis preneuse", lâche-t-elle. L'appel est lancé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter