"Ça me bouffe" : EnjoyPhoenix pose sans maquillage et se livre sur son acné hormonale

People

CRI DU CŒUR - L'influenceuse de 24 ans, rendue célèbre notamment par ses tutos beauté, a choisi de ne plus cacher les boutons sur ses joues, conséquence du syndrome des ovaires polykystiques dont elle souffre. Un joli message de courage et de confiance en soi adressé aux centaines de milliers de jeunes femmes qui la suivent sur les réseaux sociaux.

Vivre au quotidien avec des problèmes de peau à l'adolescence peut s'avérer difficile. Ceux qui sont passés par là ne diront pas le contraire. Alors imaginez ce que cela peut donner quand vous êtes une jeune femme dont l'activité principale vous conduit à parler face caméra devant des millions de followers ? EnjoyPhoenix a décidé de dire stop aux railleries et oui à l'acceptation de soi.

L'influenceuse de 24 ans répond aux commentaires désobligeants dans un long post Instagram publié dimanche 12 mai. L'ancienne candidate de "Danse avec les stars" y partage trois photos d'elle en peignoir sur lesquelles elle ne cache pas les boutons sur ses joues. "J'étais en train de filmer une vidéo pour samedi prochain, quand je me suis effondrée devant mon miroir pour la 10e fois depuis le début du mois", commence-t-elle.

Voir aussi

Je veux que vous puissiez vous reconnaître en moi si, vous aussi, vous avez un complexe qui vous bouffe la vie- EnjoyPhoenix

La jeune Lyonnaise explique souffrir d'acné hormonale depuis "plus de 5 ans". "Et depuis que j'ai arrêté de prendre la pilule pour ne plus être sous hormone, mon corps décide de reprendre ses droits, c'est de pire en pire", poursuit-elle, ajoutant que son "SOPK aggrave tout". Elle avait révélé dans une vidéo postée sur sa page YouTube en avril souffrir du syndrome des ovaires plykystiques, un dérèglement hormonal qui entraîne aussi une irrégularité du cycle menstruel. "Ça me bouffe", martèle-t-elle.

 "Ça me bouffe d’entendre que je devrais apprendre à me laver le visage. Ça me bouffe d’entendre que je devrais arrêter de me maquiller. Ça me bouffe d’entendre que je suis un pot de peinture parce que je suis dégueulasse en dessous. Ça me bouffe d’entendre que je suis conne de ne jamais avoir fait Roaccutane [un traitement contre l'acné sévère, NDLR]. Ça me bouffe de voir les gens me dévisager dans la rue quand je ne suis pas maquillée", dénonce-t-elle.

Face à tant de commentaires désagréables, EnjoyPhoenix - Marie Lopez de son vrai nom - s'est sentie obligée de réaffirmer une évidence, à savoir que "l'acné n'est pas un choix". Elle raconte "pleurer de rage" au réveil, ne plus "vouloir croiser son visage dans le miroir" et "ne pas pouvoir poser son visage sur un oreiller sans avoir mal". La star des réseaux sociaux explique en avoir eu "marre de se cacher". "Je veux que vous puissiez vous reconnaître en moi si vous aussi vous avez un complexe qui vous bouffe la vie", souligne la jeune femme qui dit "avoir pris son courage à deux mains" pour se dévoiler au naturel. 

Voir aussi

Elle espère aussi qu'un tel post pourra "l'aider à s'assumer un peu plus tous les jours". Une initiative qu'on ne peut que saluer tant le monde d'Instagram et de YouTube regorge de femmes qui ne montrent que le meilleur côté d'elles, créant un faux idéal bien ancré dans la tête de leurs jeunes abonnées. Les Internautes ne s'y sont pas trompés non plus. Les commentaires sous ses photos étaient en majorité extrêmement positifs, certains partageant leur propre expérience avec l'acné et leurs solutions pour la combattre. Comme quoi, tout n'est pas à jeter sur les réseaux sociaux !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter