Cannabis, l’âne de Michèle Torr, expulsé de sa résidence à cause de ses braiements

Cannabis, l’âne de Michèle Torr, expulsé de sa résidence à cause de ses braiements

QUERELLE DE VOISINAGE - L’animal de la chanteuse faisait trop de bruit pour les habitants de Bormes-les-Mimosas qui se sont fendus de lettres de menace. La bête ne finira pas l'été dans la résidence.

C’est une querelle de voisinage un peu particulière à laquelle est liée l'ancienne star de la chanson. Depuis le début du printemps, l’âne de Michèle Torr vivait paisiblement dans la résidence du Cap Bénat, à Bormes-les-Mimosas, dans le Var.

Malheureusement pour lui et pour sa propriétaire, l’animal, répondant au nom de Cannabis, ne pourra pas y finir l’été. D’après nos confrères de Var Matin, les voisins, ne supportant plus ses braiments intempestifs, ont en effet envoyé plusieurs lettres de menaces.

"Moutons humains"

L’âne a été contraint de déménager de la belle résidence pour arriver dans une pépinière aux côtés de trois autres animaux.

Dans le voisinage, certains ont pourtant pris la défense de l'ongulé. Un voisin favorable à la cause de Cannabis s’est ainsi fendu d’une lettre pour critiquer les "moutons humains" qui  ont empêché la bête de rester sur place.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients en réanimation franchit la barre des 2000

VIDÉO - Allemagne : les restrictions drastiques imposées aux non-vaccinés divisent

VIDÉO - Chèque énergie exceptionnel : voici quand vous allez recevoir les 100 euros d'aide

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.