"Certains ne me voient pas comme une femme noire" : Meghan Markle évoque le racisme dans une vidéo redevenue virale

"Certains ne me voient pas comme une femme noire" : Meghan Markle évoque le racisme dans une vidéo redevenue virale
People

ARCHIVES - Alors que les manifestations se multiplient aux Etats-Unis après la mort de George Floyd, Internet a ressorti du placard un témoignage donné par la duchesse de Sussex en 2012. Elle y parle de son expérience de femme métissée dans un monde qu'elle souhaite "plus ouvert d'esprit".

Son regard ne quitte jamais la caméra. Meghan Markle n'est pas encore duchesse dans la vidéo que s'échangent les réseaux sociaux cette semaine. Nous sommes en 2012, l'actrice américaine est à l'affiche de la série "Suits" qui entame avec sa succès sa deuxième saison sur la chaîne câblée USA. Alors quand son employeur lui demande de prendre position pour la campagne "I Won't stand for..." aux côtés de l'association "Erase the hate" - "Effacer la haine" -, la jeune femme de 31 ans n'hésite pas bien longtemps et endosse un t-shirt pour dénoncer le racisme.

"Certains penseront que porter ce t-shirt ne va rien changer mais si ! Cela permet de sensibiliser et d'amener une prise de conscience bien plus importante que de ne rien faire du tout", explique-t-elle dans un court clip redevenu viral alors que les manifestations se multiplient aux Etats-Unis contre les violences policières faites aux Noirs.

J'ai passé une partie de ma vie à essayer de me faire discrète- Meghan Markle en 2012

Meghan Markle y livre son expérience du racisme, elle qui est née d'un père blanc et d'une mère noire. "Je suis biraciale. La plupart des gens n'arrivent pas à cerner mon métissage. J'ai passé une partie de ma vie à essayer de me faire discrète", raconte-t-elle. Elle se souvient de cette fois où elle a entendu quelqu'un qualifier sa mère Doria Ragland de "nègre". "Certains me regardent et ne me voient pas comme une femme noire ou une femme métisse. Ils me traiteraient différemment s'ils connaissaient mon métissage et je pense que ça peut aussi bien être une difficulté qu'une bonne chose. Tout dépend des personnes à qui vous faites face", ajoute-t-elle. La comédienne se dit "très fière d'où elle vient et d'où elle va" et "espère que les gens seront plus ouverts" quand elle aura des enfants.

Lire aussi

Mais les années ont passé et rien n'a véritablement changé. Aujourd'hui mère d'un petit Archie avec le prince Harry, elle a été victime d'attaques racistes dès l'officialisation de sa relation avec le petit-fils de la reine Elizabeth II. Dans un rare communiqué, Kensington Palace s'était alors montré menaçant et prompt à attaquer en justice personnes physiques et tabloïds. Le racisme, Meghan Markle l'a aussi affronté à son arrivée à Hollywood. 

"Je n’étais pas assez noire pour les rôles noirs et je n’étais pas assez blanche pour les rôles blancs, ce qui m’a laissée dans un entre-deux comme le caméléon ethnique qui ne pouvait pas trouver de boulot", a-t-elle écrit en décembre 2016 dans un poignant essai pour ELLE UK dans lequel elle détaillait davantage encore son enfance de fillette métisse incapable de trouver sa place. Son père, avec qui elle est en froid, lui avait à l'époque conseillé de "créer sa propre case". Désormais maîtresse de ses mouvements loin de la famille royale britannique, elle devrait continuer son combat pour l'égalité aux côtés de son époux.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent