Charles Aznavour, c’était aussi du rap

People

Toute L'info sur

Charles Aznavour : l'adieu au dernier géant de la chanson française

INFLUENCES MUSICALES - Au cours de son exceptionnelle carrière, Charles Aznavour, décédé ce lundi à l’âge de 94 ans, s’est frotté au monde du rap. "Il faut faire rentrer dans notre famille ceux qui travaillent le texte", expliquait le chanteur en 2008. En ce jour de deuil, nombreux sont ceux qui lui rendent hommage.

En plus de 70 ans de carrière, Charles Aznavour a imprimé de son empreinte de géant la chanson française. Disparu ce lundi à l’âge de 94 ans, celui qui fut le compagnon de route d’Edith Piaf ou de Johnny Hallyday n'a jamais cessé de créer et de s'ouvrir à d'autres styles musicaux : le jazz bien sûr, avec, en point d’orgue, Jazznavour, son album tout en swing sorti en 1998, mais aussi, ces dernières années, au rap ou au slam.

C’est ainsi avec surprise que l’on retrouve l’interprète de La Bohème en "featuring" du rappeur Kery James sur l’album A l’ombre du show business, sorti en 2008. "Une main tendue à tout un mouvement, à toute une génération" considérait Kerry James, tandis que Charles Aznavour justifiait cet étonnant alliage comme une forme de continuité. "Nous n'avons pas de musique, nous n'avons inventé aucun rythme, nous avons toujours pris ceux des autres, expliquait-il dans les colonnes du Parisien. Il faut donc faire rentrer dans notre famille ceux qui travaillent le texte. C'est une immense famille, un amalgame formidable : il y a Piaf, Trenet, bien sûr. Mais aussi des gens comme Grand Corps Malade, et tous les autres qui arrivent."

>> Regardez ci-dessous le duo Kery James/Charles Aznavour

Lire aussi

Outre cette collaboration en bonne et due forme, plusieurs rappeurs se sont inspirés de l’exceptionnel catalogue musical bâti par "le grand Charles" tout au long de sa carrière. Passi s’est inspiré du tube Désormais pour son titre Emeutes, sorti en 2000. La Fonky Family a utilisé, elle, la chanson A ma fille pour façonner Aux absents (1998). 

Des emprunts qui ont même traversé l'Atlantique. Aux Etats-Unis - où Charles Aznavour a été sacré artiste de variétés du siècle par le magazine Time - c’est l’immense Dr. Dre qui a utilisé Parce que tu crois (1966) pour créer le tube What's The Difference en 1999.

Lire aussi

En ce triste lundi, de nombreux rappeurs ont tenu à rendre hommage au chanteur disparu.  L'adieu de "L’immense famille" à son patriarche.

>> Retrouvez tous nos contenus consacrés à la disparition de Charles Aznavour

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter