ECOUTEZ - De "Je m'voyais déjà" à "Emmenez-moi" : les chansons qui ont fait Charles Aznavour

People
MUSIQUE - En 70 ans de carrière, il aura enregistré plus de mille deux cents chansons dans huit langues différentes. Retour sur quelques uns des titres les plus emblématiques de Charles Aznavour.

Il a enregistré plus de deux mille chansons. Charles Aznavour nous a quittés laissant dernière lui un répertoire musical qui donne encore la chair de poule. Difficile pourtant de croire qu'au départ, sa voix était un handicap. "Ma voix ? Impossible de la changer. Les professeurs que j'ai consultés sont catégoriques : ils m'ont déconseillé de chanter. Je chanterai pourtant, quitte à m'en déchirer la glotte", écrivait-il dans "Aznavour par Aznavour" (Fayard, 1970). Sa persévérance aura donc fini par payer… De "Sur ma vie" à "Pour toi Arménie" en passant par "Hier encore", retour sur des chansons immortelles. 

"Sur ma vie" (1954), le premier succès

Surnommé "Aznovoice" (jeu de mots signifiant "il n'a pas de voix") par la critique anglo-saxonne, Charles Aznavour connait enfin le succès au milieu des années 50 avec le succès avec "Sur ma vie", titre qu'il écrit à la demande de Bruno Coquatrix, le patron de l'Olympia où il se produit. Sa carrière peut enfin débuter.

"Je m'voyais déjà" (1960), la chanson de la consécration

C'est la chanson qui a véritablement lancé sa carrière. Apprécié par le public français, Charles Aznavour reste encore un artiste mineur. Il entrera dans la légende à 36 ans avec "Je m'voyais déjà", une chanson qui, ironiquement, parle d'un artiste dont la carrière ne décolle pas. Titre refusé par Yves Montand, il a l'idée de l'interpréter dos au public. Et ça marche, le public est debout et Aznavour entre dans la légende

"La mamma" (1963), le début d'une série de tubes

Artiste désormais confirmé, Charles Aznavour est une vedette internationale. Il enchaîne les tubes comme "La mamma", un ode à l'amour maternel qui sent bon le Sud de l'Italie.  Ecrit par Aznavour avec Robert Gall, le père de France Gall, ce morceau a même été repris par Ray Charles. "Je suis redevenue une petite fille quand j'ai chanté 'La Mamma' avec Charles. Autour de nous, il y avait l'âme de mon père qui l'a écrite, et celle de ma grand-mère qui l'a inspirée", dira France Gall. 

"Hier encore" (1964), la chanson intemporelle

Chanson à la fois mélancolique et intemporelle, "Hier encore" raconte l'histoire d'un homme qui fait le bilan au crépuscule de sa vie. Un tube international puisque la version anglaise baptisée Yesterday When I Was Young a été reprise par des dizaines d'artistes dont Bing Crosby, Shirley Bassey, Elton John ou encore Julio Iglesias.

"La Bohème" (1965), le titre mythique

Ecrite en 1965 par Charles Aznavour et Jacques Plante, "La Bohème" raconte l'histoire d'un artiste qui se souvient de sa jeunesse à Montmartre.  A l'origine, c'est Georges Guétary qui doit interpréter ce titre dans l'opérette "Monsieur Carnaval", mais Aznavour le devance et enregistre la chanson qui s'écoulera à plus de 200 000 exemplaires en France.

"Emmenez-moi" (1967), le tube indémodable

Publiée pour la première fois en 1967 sur l'album "Entre deux rêves", "Emmenez-moi" parle de l'envie de tout plaquer pour vivre une nouvelle vie. Sorte d'hymne au bonheur, il existe aussi une version anglaise interprétée par Aznavour et baptisée "Take Me Along" et publiée sur l'album LP" We Were Happy Then".  

"Comme ils disent" (1973), la chanson sur l'homosexualité

Dans les années 1970, Charles Aznavour se frotte à des thèmes de société comme l'homosexualité avec "Oh comme ils disent", une chanson très moderne pour son époque. Dans une interview au Figaro, le chanteur se souvient de la première fois où il a chanté le titre devant un cercle d'amis homosexuels : "Ça a jeté un froid. Puis on m'a demandé qui allait chanter ça. J'ai répondu : 'moi'. Nouveau silence. Puis quelqu'un s'est inquiété de savoir si je ferais une annonce. Vous m'imaginez annonçant sur scène que je vais me mettre à la place d'un homosexuel, alors que je ne le suis pas ? Il n'était pas question de reculer !".  

"Pour toi Arménie" (1989), la chanson engagée

D'origine Arménienne, Charles Aznavour,  de son vrai nom Shahnourh Varinag Aznavourian, est bouleversé par le séisme qui détruit son pays le 7 décembre 1988 faisant selon les estimations, entre 25 000 et 30 000 victimes. Dans la foulée il crée la fondation Aznavour pour l'Arménie et enregistre avec plus de quatre-vingt artiste "Pour toi Arménie", un gros succès dont les bénéfices seront reversés aux victimes de la catastrophe.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Charles Aznavour : l'adieu au dernier géant de la chanson française

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter