Charlize Theron : à 3 ans, son fils Jackson lui a annoncé qu'il était une fille

People
TOLÉRANCE – Heureuse maman de deux enfants qu'elle a adoptés, la comédienne Charlize Theron a fait une révélation au sujet de son aîné. Né garçon, ce dernier lui a annoncé qu'il s'identifiait à une fille.

Depuis plusieurs années, les spéculations allaient bon train au sujet de Jackson, le fils de Charlize Theron. Préférant les costumes de princesse à ceux de super héros, le petit garçon aujourd'hui âgé de 7 ans était toujours habillé comme une fille. Dans un entretien accordé au Daily Mail, la comédienne d'ordinaire très discrète sur sa vie privée a évoqué pour la première fois ce sujet. 


"Oui, je pensais aussi qu'elle était un garçon. Jusqu'au jour où elle m'a regardée droit dans les yeux à l'âge de 3 ans en me disant : 'Je ne suis pas un garçon !' Alors, voilà. J'ai deux magnifiques filles et, comme tout autre parent, j'ai envie de les protéger et de les voir s'épanouir", a expliqué dans cette interview la comédienne de 43 ans qui a adopté Jackson en mars 2012.

Mon rôle en tant que parent est de les célébrer, de les aimer et de m'assurer qu'elles ont tout ce dont elles ont besoin Charlize Theron

Également maman d'une petite August, 3 ans, qu'elle a adoptée en 2015, elle a expliqué qu'elle ne cherchait pas à faire entrer ses enfants dans un quelconque moule. "Elles sont nées telles qu'elles sont, là où elles peuvent grandir comme elles le veulent. Et ce n'est pas à moi de décider quoi que ce soit. Mon rôle en tant que parent est de les célébrer, de les aimer et de m'assurer qu'elles ont tout ce dont elles ont besoin pour être qui elles veulent être. Et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que mes enfants aient ce droit et qu'elles soient protégées", a-t-elle conclu. 

En vidéo

Brad Pitt et Charlize Theron en couple ?

Cette force de caractère lui vient de sa mère Gerda, dont Charlize Theron est très proche. Il faut dire que les deux femmes ont traversé ensemble une épreuve qui les a soudées pour toujours. La comédienne sud-africaine avait 15 ans quand sa mère a tué devant elle son père, un homme alcoolique et violent, qui menaçait de les tuer toutes les deux. 


"Ma mère m'a appris qu'il fallait oser parler (…) Je pense qu'avoir une relation très proche avec au moins un parent est une véritable bénédiction. En grandissant, j'avais devant moi cette représentation extraordinaire de ce que vous pourriez devenir en tant que femme", a-t-elle conclu.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter