Étrillé par la critique, Kev Adams poste sur Instagram un sms de soutien de… sa grand-mère

People
DirectLCI
AU SECOURS - Pas épargné par les critiques depuis la sortie du film "Alad’2", Kev Adams a notamment été attaqué avec véhémence par un journaliste américain. Mais fort heureusement, il a pu compter sur un soutien assez inattendu…

En 2015, le premier volet des "Nouvelles aventures d’Aladin" faisait un carton au cinéma. Mais trois ans plus tard, le démarrage est moins spectaculaire, d’autant que les critiques françaises ne sont guère élogieuses. Des critiques qui ont même dépassé l’Atlantique. Samedi 7 octobre, dans le Hollywood Reporter, un  journaliste américain dézinguait à tout va la production et le casting "d’Alad’2", le deuxième volet du retour d’Aladin. En particulier, Kev Adams.

Face à ces critiques cinglantes, le comédien a pu compter sur le soutien sans faille de… sa grand-mère, comme il l’a révélé sur son compte Instagram, relate Public. Kev Adams a posté en story une capture-écran du message qu’elle lui avait envoyé. "Ça m'énerve ces critiques mais je sais que tu as du recul là-dessus. Ne leur en veux pas, les critiqueurs sont souvent jaloux ou aigris, ce n'est pas de leur faute !".


"N'oublies jamais que ça reste un avis chéri, pas un fait", dit-elle dans un premier temps. Avant d’ajouter. "Nourris-toi du positif de chaque avis et n'écoute que ton cœur. Tu as un métier fantastique qui t'offre cette opportunité de mettre un sourire sur des visages. Tu me rends heureuse et tu rends beaucoup de personnes heureuses."

Humour "infantile"

Un cri du cœur de Mamie Claudine donc, qui fait suite aux propos de Jordan Mintzer s’en prenant violemment à la production coupable, selon lui, de "confier 22 millions de dollars de budget du premier volet à une classe de maternelle". Le film est décrit comme "à peine regardable" et l’humour comme "infantile". Mais c’est surtout Kev Adams qui en prend pour son grade.

Le journaliste ne comprend pas l’attrait qu’il peut y avoir autour du comédien français. "Il peut être sympathique, dans le style marionnette aux cheveux enduits de gel, sa marque de fabrique et sa raison d'être. Après tout, ça semble faire son effet sur la jeunesse française." Et de critiquer son humour. "Le problème principal, qui est identique à celui de toute la filmographie d'Adams (une douzaine de longs-métrages), est que l'acteur n'est tout simplement pas drôle."


Pour l’instant, le compagnon d’Iris Mittenaere a décidé de passer outre et de surfer sur la vague du succès. Il sait désormais qu’il peut compter sur sa grand-mère !

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter