Cinq choses à retenir de "Scoop Story" de Laurence Pieau, directrice de la rédaction de "Closer"

Cinq choses à retenir de "Scoop Story" de Laurence Pieau, directrice de la rédaction de "Closer"
People

RÉVÉLATIONS - Laurence Pieau, rédactrice en chef du magazine people sort un livre, Scoop Story (First editions). Un livre dans lequel elle raconte le scoop de l'année vu de l'intérieur. Mais pas seulement. Il explique également les liens entretenus par certaines stars avec cette presse, révèle le jeu de certaines autres et regarde un peu du côté de l'est de la France, à Strasbourg où à la CEDH se jouent parfois les affaires entre journaux et people.

On a tout entendu au sujet de la presse people et du scoop qui a valu à Closer de faire le tour du monde. Des choses vraies, d'autres pas. Neuf mois après la sortie du numéro révélant la liaison de François Hollande avec Julie Gayet, Laurence Pieau, rédactrice en chef du magazine people, sort "Scoop Story" (First éditions).

Un livre dans lequel elle raconte le scoop de l'année, vu de l'intérieur. De la rumeur entendue lors d'un simple dîner entre amis, à l'ouragan médiatique qui a suivi la sortie du magazine dans les kiosques, Laurence Pieau raconte la manière dont la presse française et la presse étrangère ont accueilli cette affaire mais pas seulement.

Ce n'est pas qu'un livre sur le scoop Hollande-Gayet...
...c'est également une plongée passionnante dans les coulisses d’une presse souvent décriée pour ses sujets où les starlettes montent de fausses paparazzades pour les revendre aux rédactions, un monde où les confrères journalistes peinent encore à donner du crédit à ces exclusivités qui font pourtant le tour du monde et dont l’avenir se joue à la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg.

Les méthodes de la presse people ? Les mêmes que celle de la presse sérieuse
Planques, rémunération d'informateurs, les paparazzis sont des rats et tout ce qui est dans la presse people est faux. Ah que ces clichés sont tenaces malgré les révélations et le prix du Coup éditorial de l'année remis à Closer pour le syndicat des éditeurs de la presse magazine. Pourtant, les méthodes de cette presse très décriée sont les mêmes que celles des autres journaux et Laurence Pieau l'explique très bien. Les enquêtes sont les mêmes, la vérification de l'information est obligatoire. D'ailleurs, souligne la patronne de Closer, les journaux people ne sont jamais attaqués pour diffamation mais pour atteinte à l'intimité de la vie privée.

Quand Valérie Trierweiler et Ségolène Royal font du pied à Closer
On le sait Valérie Trierweiler a beaucoup assigné ces dernières années et Ségolène Royal de même. Pourtant, toutes deux ont eu des contacts avec Closer, à leur initiative. Une attachée de presse occulte de la journaliste de Paris Match a pris contact avec le magazine "on vous vous rencontrer", dit-elle à Closer. Ségolène Royal, ayant eu vent de la couverture de Closer qui la concernait,  voulait simplement savoir comment elle était "sur les photos".

Politique, stars et vie privée : vaste sujet et gros business
Une chanteuse qui s'épanche dans un magazine féminin au sujet de sa grossesse, ses enfants ou encore de sa dépression peut-elle reprocher aux autres magazines d'enquêter sur le sujet ? En France oui car la loi l'y autorise. Une femme politique peut-elle attaquer la presse people après avoir fait partager son bonheur d'être maman à une caméra de télévision ou en double page de Paris Match ? Oui. Une star qui donne son accord pour être photographiée peut-elle attaquer le journal qui publie cette photo ? Oui. "Scoop Story" raconte tout cela par le menu, anecdotes et détails croustillants en prime.

L'avenir de la presse people se joue à Strasbourg
Laurence Pieau remarque que la frontière entre le devoir d'information et la protection de la vie privée en France est devenue infime. Chez nous, cette dernière repose sur une loi, qui date de 1970, à l'époque de Georges Pompidou. Et c'est à Strasbourg à la "Cour européenne des droits de l’homme dont les décisions s'imposent à toutes les juridictions des Etats membres dont la France", que la donne pourrait bientôt changer.

EN SAVOIR + >> Retrouvez notre interview de Laurence Pieau ici

''Scoop Story'' de Laurence Pieau, First Editions, 16,95 €.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent