Closer condamné à payer 15.000 euros à Julie Gayet

Closer condamné à payer 15.000 euros à Julie Gayet

People
DirectLCI
GAYETGATE - Le tribunal de Nanterre vient de rendre sa décision dans l'affaire qui oppose Julie Gayet au magazine Closer. Le magazine a été condamné 15 000 euros à l'actrice.

Julie Gayet prend sa revanche sur Closer. Le magazine people a été condamné hier par le tribunal de grande instance de Nanterrre à verser 15 000 euros à l'actrice pour "atteinte à la vie privée". Cette décision de justice intervient après la publication des photos de Julie Gayet au volant de sa voiture après la révélation de sa probable liaison amoureuse avec le chef de l'Etat.

Julie Gayet réclamait 50 000 euros

Le 6 mars dernier , lors des plaidoieries, le clan Gayet a dénoncé un "harcèlement par les paparazzis". Ce à quoi Mondadori, maison éditrice de Closer, a répondu par le "droit à l'information". Hier, le TGI de Nanterre a finalement suivi l'accusation en jugeant qu'il y a bien eu "atteinte à la vie privée". En revanche, alors que l'actrice réclamait 50 000 euros de dommages et intérêts, le juge ne lui en a accordé que 15 000.

Closer avait déclenché un séisme politico-médiatique le 10 janvier en publiant des images volées du chef de l'État et de Julie Gayet. Ils avaient été photographiés séparément devant un immeuble parisien, rue du Cirque, à une centaine de mètres de l'Élysée.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter