Comme Prince, Dolores O'Riordan serait morte d'une overdose de Fentanyl

DirectLCI
DROGUES - Morte à l'âge de 46 ans, la chanteuse des Cranberries aurait succombé à une surdose médicamenteuse, comme, précédemment, Prince et Michael Jackson...

Le mystère autour de la mort de Dolores O’Riordan, chanteuse du groupe irlandais de rock The Cramberries, semble s’éclaircir. Décédée le 15 janvier dernier de "manière soudaine" dans sa chambre d’hôtel à Londres, Dolores O’Riordan aurait succombé, selon le Santa Monica Observer, d’une overdose de Fentanyl. Cet antidouleur, très utilisé en Amérique du Nord, aurait été retrouvé au pied du lit de la chanteuse. O’Riordan était alors de passage dans la capitale britannique pour une session d’enregistrement.

La liste s’allonge…

Le Fentanyl, un nom qui commence à courir les rubriques nécrologiques des personnalités. Ces dernières années, il a pris la vie du chanteur Prince, lui aussi mort des suites de sa surconsommation. Le médicament avait aussi été prescrit à Michael Jackson peu de temps avant sa mort. Le chanteur Tom Petty et le rappeur Lil Peep sont eux aussi morts à la fin de l'année 2017.


L’information du Santa Monica Observer, obtenue auprès d’une source au sein de la police londonienne, doit à présent être officiellement confirmée grâce aux résultats définitifs du rapport toxicologique. Les enquêteurs semblent privilégier la thèse d’un suicide avec une surdose de Fentanyl délibérée.

Diagnostiquée bipolaire en mai 2017, la chanteuse de 46 ans avait déjà essayé de mettre fin à ses jours en 2013, entrainant son divorce avec Don Burton, l'ancien directeur de tournée de Duran Duran.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter