Comment Rain Dove, mannequin "non-binaire", a dévoilé les SMS compromettants d’Asia Argento

Comment Rain Dove, mannequin "non-binaire", a dévoilé les SMS compromettants d’Asia Argento

ZOOM - En couple avec l'actrice Rose McGowan, le mannequin Rain Dove a reconnu mardi avoir livré à la police les SMS dans lesquels Asia Argento avoue avoir eu une relation sexuelle avec le comédien Jimmy Bennett lorsqu’il était mineur. Explications.

Elle aurait dû se méfier. Le 21 août dernier, Asia Argento réagit dans un communiqué à l’article du New York Times révélant l’accord financier qu'elle aurait passé avec un jeune comédien qui l’accusait d’agression sexuelle, en 2013, lorsqu’il était mineur. "Je n’ai jamais eu de relation sexuelle avec Jimmy Bennett", affirme-t-elle au sujet de celui qu’elle a fait tourner, en 2004, dans son film "Le Livre de Jérémie". 

Figure du mouvement #MeToo depuis qu’elle a dénoncé les agissements du producteur Harvey Weinstein, la comédienne et réalisatrice explique que le jeune homme a commencé à lui faire du chantage lorsqu’il a découvert qu’elle était en couple avec le chef Anthony Bourdain. Et que c’est ce dernier, qui s’est suicidé en juin dernier, qui avait eu l’idée de lui verser 380.000 dollars pour qu’il ne nuise pas à sa réputation.

Lire aussi

Vingt-quatre heures plus tard, le site people TMZ dévoile un échange de SMS pour le moins "gênant". Asia Argento explique en effet à un ami qu’elle a bel et bien eu un rapport sexuel avec Jimmy Bennettt, sans savoir, dit-elle, "qu’il était mineur jusqu’à la lettre de chantage". On y voit également un selfie sur lequel Asia Argento et Jimmy Bennett apparaissent dénudés dans un lit.

Bien vite, tous les observateurs de "l’affaire Argento" s’interrogent. Comment l’Italienne a-t-elle pu prendre le risque de se contredire, à quelques heures d’intervalle, quand bien même il s’agissait d’une conversation privée ? Et surtout qui est "l’ami" qui a tout balancé à TMZ ?

Ce n’était pas facile émotionnellement d’en parler à la police (....) Mais la vérité est la clé de la justice. De la guérison. Et de la réparation- Rain Dove, sur Instagram

C’est finalement la comédienne Rose McGowan, une autre accusatrice d’Harvey Weinstein, qui va dévoiler son nom. Dans un communiqué publié mardi 28 août, elle révèle que c’est Rain Dove, le mannequin qui partage sa vie, qui a échangé par SMS avec Asia Argento. Avant de communiquer leur contenu à la police, qui les a visiblement laissé "fuiter" auprès de TMZ.

Lire aussi

Rose McGowan explique qu’elle les a présentés en juin dernier, quelques jours après la mort d’Anthony Bourdain. Et que durant l’une de leurs conversations, à l’époque, l’actrice avait évoqué un chantage dont elle été victime. Sans révéler le nom de celui qui en était l’auteur.

Ce jeudi, Rain Dove s'est exprimé sur sa décision de rendre publics les SMS d’Asia Argento. "Ce n’était pas facile émotionnellement d’en parler à la police", explique le mannequin, qui raconte avoir pris en considération les conséquences de ces révélations sur les enfants de la star. "Mais la vérité est la clé de la justice. De la guérison. Et de la réparation."

The above is my official statement regarding the Asia Argento case. Before you read. I know many people are upset, confused, and angry right now. It wasn’t an easy thing emotionally to report to the police. I’ve met Asia’s kids, seen them during a process of mourning, and watched the admiration roll in from individuals inspired by the #MeToo movement. Knowing that much may be taken away from them in the name of revealing truth was gnawingly upsetting. But the truth is the key to justice. To healing. To solving. It needs to be free. I had hoped to keep my name out of the press and conversation for this incident and simply let the justice system take its course- and allow Jimmy to have the tools they were Being denied to speak their story. But too many people got hurt in the silence. So here it is. The truth. Friend. Blood relative. Acquaintance. Whatever- when it comes to a crime of which an individual has been assaulted and is a victim we can not have bias in doing what’s right. For those of You who are afraid to come forward I love You. I believe in your strength. Please don’t be silenced You could save a life. #EqualGround #lettruthlighttheway #asiaargento #jimmybennett #lovewins #lgbtq #memes #MeToo #weareone

Une publication partagée par Rain Dove (@raindovemodel) le

Originaire du Vermont, Rain Dove, 28 ans, a commencé à attirer l’attention des médias en 2015 lorsque le magazine "Elle" l’a présentée comme "l’une des 12 femmes qui redéfinissent la beauté". Née femme, elle/il refuse toutefois de s’identifier à un seul genre et se définit comme "non-binaire".

I’m not a boy. I’m not a girl either. I am an I. A Being in a vessel that can not accurately be compared to another Being’s. My genitals are not the same as yours. My kidneys are not the same as yours. My tastebuds are not the same as yours. My nipples are not the same as yours. My toes are not the same as yours. We are not ants. And even they are infinitely different when you look closely. When it comes to labels I let You label me as You see fit. Your definitions are for You to have and they are valid in their own right- You will only know what you allow yourself to know. And if You don’t know me personally it is a natural instinct to fill in the blanks. How You Define me does not Confine me. The label you give me personally does not harm me- it does not enrage me. It does not cause me to lose sleep. It does not cause me to question myself. I have detached from the responsibility to make You feel a certain way or adhere to certain language around me. I’m using that energy to focus on just existing in the best light for me. For You. For us. For them. The only thing You need to know about me if You feel I am an alien thing is simple “I come in Peace”. So please let me be in such as well. I promise I’m likely not a sign of “the end of days” and even if I were and you’re correct then don’t panic. Isn’t the afterlife for believers like You supposed to be perfection? 😉 Ps this side by side was one of the first ever made and it just hit 10 MILLION CIRCULATIONS today! 🎉 🎉 🎉 #IamI #CleanUpOnAisle7 #lgbtq #genderqueer #genderisthematrix #lovewins #BodiesArentComparable #SayYesToTheDress #youmissedaspot

Une publication partagée par Rain Dove (@raindovemodel) le

"Je ne suis pas un garçon. Je ne suis pas une fille non plus. Je suis moi. Un être humain dans un corps qui ne peut pas être comparé à un autre", explique le mannequin en légende d’un cliché, posté en juillet sur son compte Instagram, suivi par 259.000 abonnés. C’est d’ailleurs cet été que sa relation avec Rose McGowan a été dévoilée, en marge d’un festival à New York. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - L'Allemagne rend hommage à ses 80.000 morts du Covid-19

Un rassemblement devant le ministère de la Santé pour dénoncer les suicides de cinq internes en médecine

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

VIDÉO - "The Voice" : Jim Bauer a mis K.O. les coachs avec une audacieuse reprise de "Tata Yoyo"

Lire et commenter