Corée du Sud : le suicide de  Kim Jong-Hyun, star de K-pop, symbole de la pression subie par ces jeunes chanteurs

Corée du Sud : le suicide de Kim Jong-Hyun, star de K-pop, symbole de la pression subie par ces jeunes chanteurs

DirectLCI
PEOPLE - Le jeune chanteur Kim Jong-Hyun, une star de la K-pop, un courant musical ultra-populaire en Corée du Sud, s'est suicidé dans sa chambre d'hôtel, ce lundi à Séoul. Le jeune homme se disait en dépression.

Il s'appelait Kim Johng-Hyun, était âgé de 27 ans, et était une star de la K-pop, ce courant musical ultra populaire en Corée du Sud avec son groupe SHINee. Le jeune homme a été retrouvé mort, dans sa chambre d'hôtel de Séoul, ce lundi 18 décembre. Selon les premières conclusions de la police, il s'agit d'un suicide : les policiers ont retrouvé une lettre d'adieu dans laquelle il affirmait être "brisé de l'intérieur". Kim avait adressé à sa soeur plusieurs textos lui disant qu'il s'agissait de son "dernier adieu" et de le "laisser partir", ce qui l'avait conduite à alerter la police.


"Je suis cassé de l'intérieur. La dépression qui me ronge doucement m'a finalement englouti tout entier", dit-il, ajoutant qu'il ne peut "plus la vaincre" et qu'il est "si seul". Son décès a été prononcé peu après l'arrivée de la victime à l'hôpital. Dans sa chambre, la police a trouvé une briquette de charbon dans une poêle à frire, une méthode courante de suicide en Corée du Sud. Ses obsèques auront lieu ce jeudi. "Les autres membres de SHINee ainsi que d'autres artistes de notre compagnie sont en deuil, sous le choc et dans un profond désespoir", a indiqué SM Entertainement, l'agent du groupe, dans un communiqué. 

Son suicide a déclenché une onde de choc dans le pays et au sein de la communauté de fans de ce courant musical. De nombreuses stars de la K-pop ont annulé leurs représentations en signe de deuil. Les réseaux sociaux ont été inondés de messages de soutien, avec des photos de fans sanglotant devant un mémorial de fortune érigé devant l'ambassade de Corée du Sud au Chili. Ce suicide d'une des icônes de la jeunesse remet sur le devant de la scène un phénomène courant dans ce pays où la compétitivité est érigée en style de vie : le pays connaît l'un des taux de suicide parmi les plus élevés du monde. 


Et les stars de la K-Pop sont soumises à des années d'entraînement, telles des sportifs de haut-niveau. Des écoles recrutent des jeunes dès leur plus jeune âge pour les formater à ce courant musical. Leur univers, extrêmement concurrentiel, les soumet à une immense pression : leurs agents édictent leur moindre ligne de conduite, de leur régime alimentaire à l'utilisation de leur téléphone. Ces stars sont priées de se tenir à carreau, à l'écart des "problèmes" que pourraient constituer des relations sentimentales et de présenter une image "propre" en permanence. Une pression qui aura eu raison de la jeunesse et du talent du jeune chanteur. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter