"Nous sommes encore libres de penser différemment" : la mise au point de Nicolas Bedos après ses propos sur le Covid

"Nous sommes encore libres de penser différemment" : la mise au point de Nicolas Bedos après ses propos sur le Covid
People

MISE AU POINT - Au lendemain de la polémique déclenchée par son texte appelant à ne pas respecter les mesures sanitaires contre le Covid-19, Nicolas Bedos a effectué ce matin une petite mise au point, rappelant qu’il n’était qu’un "pamphlétaire" et "pas ministre de la Santé".

Nicolas Bedos contre le Coronavirus, suite. L’acteur et réalisateur n’est visiblement pas resté insensible à l’avalanche de commentaires qu’a entraîné son message appelant les Français à "vivre, quitter à mourir", au mépris des "lâches directives gouvernementales" face à la pandémie de Covid-19. 

"Je me permets de rappeler à certains éminents journalistes que je ne suis pas ministre de la Santé. J’en serai bien emmerdé", écrit-il ce matin sur les réseaux sociaux. Une allusion à peine voilée au tacle que lui adressé jeudi Olivier Véran au Sénat.

Lire aussi

"Je ne suis qu’un auteur, ce qu’on appelait jadis, avec un soupçon de mépris, un 'pamphlétaire'", poursuit le fils de Guy Bedos. "Et accessoirement, je vous rappelle que nous sommes encore libres de penser différemment, de débattre, de nous indigner, et même de nous tromper."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

"Nos désaccords, nos mots – fussent-ils maladroits – sont un peu d’oxygène dans la cellule des directives. Tout sauf l’ennui", plaide-t-il enfin dans ce texte conclu par le hashtage #laisseznousvivre. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent