"Vivez à fond, tombez malade !" : Nicolas Bedos appelle à désobéir aux nouvelles mesures sanitaires

"Vivez à fond, tombez malade !" : Nicolas Bedos appelle à désobéir aux nouvelles mesures sanitaires
People

RADICAL - Dans un message posté ce jeudi matin sur Instagram, l’acteur et réalisateur Nicolas Bedos invite les Français à ne pas respecter le port du masque et "les lâches directives gouvernementales".

C’est un appel à la désobéissance qui suscite déjà de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Dans un message posté sur Instagram, l’acteur et réalisateur Nicolas Bedos invite les Français à entrer en rébellion, au lendemain des nouvelles mesures sanitaires annoncées par le ministre de la Santé Olivier Véran.

"Bon, allez, soyons francs : arrêtez tout. TOUT. Les masques, les confinements. Excepté face à vos parents très fragiles, quand ils le souhaitent, ce qui n’était pas le cas de mon père, meurtri à mort d’être privé de notre amour", écrit le fils de l’humoriste Guy Bedos, décédé le 28 mai à l’âge de 85 ans.

Mes aînés vous le diront : vivons à fond, embrassons-nous, crevons, ayons de la fièvre, toussons, récupérons, la vie est une parenthèse trop courte pour se goûter à reculons- Nicolas Bedos

En vidéo

VIDÉO - L'interview Psycho avec Nicolas Bedos

"Vivez à fond, tombez malade, allez au restaurant, engueulez les flicaillons, contredisez vos patrons et les lâches directives gouvernementales", lance Nicolas Bedos, 41 ans, dans ce texte posté à 5h du matin. "Nous devons désormais vivre, quitte à mourir . Nos aînés ont besoin de notre tendresse davantage que de nos précautions. On arrête d’arrêter. On vit. On aime. On a de la fièvre. On avance. On se retire de la zone grise. Ce n’est pas la couleur de nos cœurs."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

"En ce monde de pisse-froid, de tweets mélodramatiques et de donneurs de leçons, ce texte sera couvert d’affronts, mais peu m’importe", assume-t-il. "Mes aînés vous le diront : vivons à fond, embrassons-nous, crevons, ayons de la fièvre, toussons, récupérons, la vie est une parenthèse trop courte pour se goûter à reculons."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent