Dakota Johnson s'en prend à la dictature du jeunisme à Hollywood

Dakota Johnson s'en prend à la dictature du jeunisme à Hollywood

DirectLCI
COUP DE GUEULE - Dakota Johnson est en colère. Dans une interview accordée à Vogue UK, la star de "50 Nuances de Grey" dénonce une certaine dictature du jeunisme à Hollywood.

Elle a beau avoir le vent en poupe, Dakota Johnson n'en demeure pas moins une jeune actrice consciente de ses illustres ascendances. Fille de Melanie Griffith et petite fille de Tippi Hedren, égérie du réalisateur Alfred Hitchcock, la star de l'adaptation de 50 Nuances de Grey, 26 ans, a grandi sur les plateaux de tournage et connait tous les rouages de l'industrie cinématographique. Pourtant, aujourd'hui, elle dénonce ce qu'elle appelle la dictature du jeunisme, prenant pour exemple, sa mère, qui ne tourne plus, à cause, selon elle, du manque cruel de rôle pour les femmes d'âge mûr.

C'est à l'édition britannique de Vogue qu'elle a confié son sentiment. "Pourquoi ma mère ne joue-t-elle pas dans des films ? C'est une actrice extraordinaire (...) Et pourquoi ma grand-mère ne joue-t-elle pas non plus ?", se demande l'actrice. "Cette industrie est brutale ! Peu importe la force que vous avez, on a quand même le sentiment de ne pas être désirée. C'est absurde et criminel. Lorsque je ne tourne pas, je ne suis pas sûre de retravailler encore", lance-t-elle.

Hollywood et le diktat de la jeunesse irrite les acteurs

Ces interrogations, Dakota Johnson n'est pas la seule à se les poser. Plusieurs acteurs ont, ces derniers mois, dénoncé ce jeunisme hollywoodien. En octobre dernier, Daniel Craig avait mouché un journaliste qui évoquait Monica Bellucci dans Spectre. "Le journaliste avait parlé de "femme plus âgée" que James Bond en évoquant l'actrice. Craig avait alors rétorqué: "Je pense que vous voulez dire : une femme de son âge. Nous sommes en train de parler de Monica Bellucci nom de Dieu. Quand quelqu'un comme ça accepte de devenir une James Bond girl, tu t'estimes chanceux". Paf !

Maggie Gyllenhaal et Liv Tyler avaient toutes deux dénoncé ce diktat de la jeunesse, également. L'actrice de The Honourable Woman avait confié qu'on lui avait refusé un rôle car on jugeait qu'à 37 ans, elle était trop vieille pour incarner l'amante d'un quinquagénaire. "J'étais ébahie. Ça m'a fait me sentir mal, puis en colère, et puis ça m'a fait rire", avait-elle déclaré au site The Wrap . Liv Tyler quant à elle, avait déclaré : "A l'adolescence ou lorsqu'on a la vingtaine, il y a une abondance de personnages de filles ingénues à jouer. Mais à mon âge, on est généralement la femme ou la petite-ami - en quelque sorte des citoyens de seconde zone". La route est encore longue... 

A VOIR AUSSI >> Dakota Johnson pose nue pour "Another Magazine"

Plus d'articles