Danemark : le mari de la reine refuse d'être enterré avec son épouse

People

FRUSTRATION – Le prince Henrik a annoncé qu'il ne souhaitait pas être enterré aux côtés de sa femme, la reine Margrethe II. Une sacrée entorse à la tradition. Vexé de n'avoir jamais accédé au statut de roi, le prince, né en France, estime qu'il n'est pas l'égal de son épouse et refuse donc de l'être dans la mort.

Les histoires de rois et reines ne ressemblent pas toujours à un conte de fée. Le prince Henrik du Danemark vient ainsi de briser l'une des plus longues traditions de la famille royale : il refuse tout bonnement d'être enterré avec sa femme dans la nécropole royale. Pourquoi cet affront à la reine et au protocole ? Henrik est un homme ... frustré et le fait savoir. Marié à la reine depuis 1967, il n'a jamais été couronné roi et ne supporte plus d'être "le mari de".

L'"intrus" de la famille royale

Ce prince n'est pas issu d'une famille royale, ni même de la noblesse, malgré ce que laisse entendre son nom. Né Henri de Laborde de Montpezat en France en 1934, il rencontre la jeune Margrethe, alors princesse héritière du Danemark, en 1965 alors qu'il travaille à l'ambassade de France à Londres. Deux ans plus tard, le couple se marie, Henri devient Henrik. 

Lorsque la princesse hérite du trône au début des années 70, son mari obtient (enfin) le titre de prince consort. Mais l'altesse royale en veut plus : il souhaite devenir roi. Au fil des années, il n'a jamais accepté d'être relégué au deuxième rang du protocole. Un rôle ingrat selon lui. S'il fait partie de la famille royale, il estime que le peuple danois ne l'a jamais accepté. 

"Au bout d'un quart de siècle, tout de même, j'aurais aimé être perçu comme un Danois. Officiellement, c'est le cas.", expliquait-il déjà en 1996 à nos confrères de l'Express. "Aux yeux de la population, non. On a toujours appelé Marie-Antoinette 'l'Autrichienne', et Marie-Thérèse, 'l'Espagnole'. Mon destin est semblable, sans doute; ici, je serai toujours un intrus. Je le regrette, car le couple royal représente le pays." Vingt ans plus tard, l'amertume n'en est que plus grande. Au-delà de sa nationalité, c'est aussi sa personnalité extravagante qui n'a pas su conquérir le cœur des Danois.

A l'âge de 83 ans, le prince vit désormais la plupart du temps … en France, sur ses terres du Sud-Ouest. Et depuis avril 2016, il a même renoncé à son titre de prince consort et a pris sa "retraite".

Lire aussi

Il a toujours été un peu spécial donc ça ne me surprend pas.- Sebastien Jeppenser, gérant de café de Copenhague

"Il n'a jamais caché son désarroi de n'avoir jamais obtenu le titre de roi et son mécontentement a augmenté ces dernières années", a indiqué la chef de la communication du palais, Lene Balleby. Ne s'estimant pas l'égal de sa femme dans la vie, il ne souhaite "pas l'être dans la mort". La reine, âgée de 77 ans, a donné son accord.

Face à cette décision inédite, le protocole devra s'adapter. Margrethe II sera bien inhumée dans la nécropole royale de la cathédrale de Roskilde. Quant à Henrik, il "aime le Danemark et a travaillé pour le Danemark pendant plus de 50 ans. Le prince veut donc être enterré au Danemark", assure tout de même Me Balleby. Le lieu n'est pas encore connu.

Cette annonce surprise ne va cependant pas améliorer sa côte de popularité. Pour Ditte Høgsgaard, chercheur à l'hôpital Hospital, son statut de prince aurait dû l'obliger à "certaines responsabilités". "Il a toujours été un peu spécial donc ça ne me surprend pas", nuance Sebastien Jeppenser, un gérant de café de Copenhague. Mais "la grand-mère (royale, ndlr) aurait été déçue si elle l'avait su." 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter