Dans une nouvelle plainte, Amber Heard affirme que Johnny Depp a menacé de la tuer

Dans une nouvelle plainte, Amber Heard affirme que Johnny Depp a menacé de la tuer
People

JUSTICE - Attaquée par Johnny Depp en diffamation, Amber Head riposte dans une nouvelle plainte où elle décrit les violences que son ex-mari lui aurait fait subir. Elle affirme notamment qu'il a menacé de la tuer en 2015, alors qu'il était sous l'emprise de la drogue et des médicaments.

C’est plus que jamais la guerre entre Johnny Depp et Amber Heard. En mars dernier, l’acteur américain décidait de porter plainte pour diffamation contre son ex-épouse, lui reprochant de se présenter comme une victime de violences conjugales dans un article écrit de sa main et publié par le très sérieux Washington Post

Si la jeune femme ne citait jamais le nom de la star de "Pirates des Caraïbes", impossible de ne pas reconnaître celui dont elle a été l’épouse de 2015 à 2017. S’estimant victime de plusieurs "coups montés élaborés" pour le faire passer pour un homme violent, Johnny Depp allait ensuite lui réclamer la bagatelle de 50 millions de dollars de dommages et intérêts.

Lire aussi

La comédienne a décidé de contre-attaquer puisque le New York Post dévoile ce vendredi 12 avril le contenu d’une nouvelle plainte qu’elle vient de déposer devant un tribunal de Virginie. "Un an après le début de notre relation (début 2012 – ndlr), j’ai commencé à voir Johnny abuser de drogues et d’alcool", y raconte Amber Heard.

Elle décrit les changements de comportement de son ex-mari, également accro aux médicaments. "Il devenait une personne totalement différent, il se mettait à délirer et à devenir violent. Nous appelions cette version de Johnny "le Monstre" (The Monster – ndlr)", révèle-t-elle.

Voir aussi

Amber Heard raconte également un incident survenu en décembre 2015, dans leur appartement de Los Angeles. Selon elle, l’acteur l’aurait attrapée par les cheveux et par la gorge et l’aurait frappée au visage en criant : "Je vais te tuer, tu m’entends ?". La jeune femme affirme encore que son mari l’aurait alors entraînée jusqu’à leur lit et se serait mis à lui donner des coups de poings dans le visage. 

"Pendant un instant, je ne pouvais plus ni crier, ni respirer. Je craignais que Johnny soit dans un état second, inconscient des dommages qu’il causait et de la possibilité qu’il me tue", explique la comédienne. "Parce que j’aimais Johnny, j’ai cru ses multiples promesses, quand il me disait qu’il pouvait et qu’il voulait aller mieux. J’avais tort."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent