Les fans de Laurent Ournac ne digèrent pas son assiette de falafels

Les fans de Laurent Ournac ne digèrent pas son assiette de falafels

MALAISE – Après avoir posté le cliché de son assiette bien garnie, dans un restaurant de falafels à Paris, l'acteur et animateur Laurent Ournac a été pris à partie sur les réseaux sociaux. Fâché, il a répondu aux Internautes : "Je mange ce que je veux".

Mais de quoi je me mêle ! Dimanche dernier, Laurent Ournac ne se doutait certainement pas du torrent de commentaires qu’allait entraîner la publication, sur son compte Instagram, d’une photo du contenu de son assiette dans un célèbre restaurant de falafels, à Paris. Pour de nombreux internautes, pas très malins, l’acteur aurait "rechuté" après avoir perdu 50 kilos grâce à une opération de chirurgie lourde.

"Laurent tu manges tout ça ?", a écrit l’un d’eux. "Ce n’est pas possible que vous puissiez avaler tout ça", a déploré un autre, à peine ironique. Agacé, la star de Camping Paradis leur a répondu avec ses mots à lui : "Pour être clair, sans se prendre la tête, je mange ce que je veux, quand je veux et comme j'en ai envie. Je mets une assiette en photo ça veut pas dire que je mange tout les amis !", a-t-il écrit.

Toute l'info sur

La Médiasphère

Je reste un amoureux de la bouffe- Laurent Ournac

"Cherchez pas à comparer, à savoir combien ... juste je continue de vivre, de profiter avec une nouvelle organisation de mon estomac. Une sleeve ne doit pas frustrer, priver ou interdire... Elle accompagne, elle fait partie de moi. Avec de nouvelles habitudes alimentaires. Ce n'est pas facile tous les jours attention. Je reste un amoureux de la bouffe, j’ai appris à la consommer différemment c'est tout. Ne vous en faites pas ! Merci et bon appétit !".

Des mots qui sont allés droit au cœur d’autres internautes, qui sont eux aussi passés par le même type d'opération que le présentateur de "Danse avec les stars" à l’image d’Aurélie : "Pour être opéré d'une sleeve il y a un an, Laurent à raison", écrit-elle. "Ce n'est pas parce que nous avons une partie de l'estomac en moins que nous devons nous priver de tout. Nous aimons vivre comme tout un chacun". Voilà qui est dit.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

    Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

    EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

    "C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

    Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.