Décret de Trump : un acteur tweete une photo des victimes du Bataclan après les critiques de la France

Décret de Trump : un acteur tweete une photo des victimes du Bataclan après les critiques de la France

DÉPLACÉ - Suite aux critiques françaises faites à la politique d’immigration de Donald Trump, l’acteur américain James Woods a publié sur son compte Twitter une photo extrêmement choquante des victimes du Bataclan. Devant le raz-de-marée de critiques, il l'a ensuite retirée.

Elle réapparaît régulièrement sur les réseaux sociaux et malgré les injonctions faites à Facebook ou Twitter, certains ont encore la liberté de la publier. James Woods, acteur américain connu pour son rôle dans la série "Shark" et fervent défenseur de Donald Trump, a publié un statut sur Twitter, critiquant la politique d’immigration française, accompagné de la photo choc des victimes du Bataclan.

 "Ironie" commente l’acteur, faisant référence au cliché et aux "objections" de la France face aux restrictions imposées par le nouveau président des Etats-Unis sur l’immigration. Sur ce cliché sanglant, les corps des victimes du 13 novembre 2015, étendus au sol. Ci-dessous le tweet de l'acteur que la rédaction de LCI a bien entendu flouté.

Leurs nations se noient dans le sang de leurs propres citoyens- James Woods

Comme si cela ne suffisait pas, James Woods publie un article de Fox News, toujours sur l'immigration, et ajoute en commentaire : "La France et l’Allemagne s’unissent face au décret de Trump. Leurs nations se noient dans le sang de leurs propres citoyens". Indignés, les internautes n’ont pas hésité à l’insulter et à signaler son tweet pour qu’il soit supprimé. A quoi l'acteur a répondu en bloquant par dizaines les utilisateurs du réseau qui l'invectivaient.

Mais l'acteur a fini par supprimer son tweet, en citant un autre micro-message, qui... contenait lui aussi une copie de la terrible photo.

James Woods n’a jamais caché son admiration pour Trump, affirmant, en pleine première semaine présidentielle de son héros : "Il est actuellement en train de mettre en place toutes les choses qu’il avait promises afin que notre nation soit à nouveau incroyable". Il va même jusqu’à affirmer avec joie qu’aucun politicien avant lui n’avait réussi ça. 

Si j'avais été au Bataclan, je peux vous dire que j'aurais ouvert le feu- Donald Trump

Le président des Etats-Unis s'était lui aussi exprimé de manière peu délicate sur la question des armes à feu en lien avec les attaques terroristes ? Auprès du magazine Valeurs Actuelles, il avait estimé que la loi française était en partie responsable de la mort des victimes du 13 novembre : "J'ai toujours une arme sur moi. Si j'avais été au Bataclan, je peux vous dire que j'aurais ouvert le feu". Pour lui, "la situation aurait été différente" si les personnes présentes au Bataclan ce soir-là avaient eu des armes. Pour couronner le tout, le président américain avait tweeté en janvier 2015 : "N'est-ce pas étrange que la tragédie ait eu lieu à Paris, dans un pays où la législation est la plus dure contre le port d'armes ?" 

Lire aussi

En vidéo

JT WE - Décret anti-immigrations de Trump: en colère, l’Iran et l’Irak vont appliquer la réciprocité

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : bond "préoccupant" à 183 cas au Danemark

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Présidentielle 2022 : un premier meeting "à risque" pour Eric Zemmour

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait au moins 13 morts, des milliers d'habitants ont fui Java

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.