Demi Moore, 56 ans, "révèle tout" et pose nue pour "Harper's Bazaar"

People

CONFIDENCE POUR CONFIDENCE - Avant la sortie de son autobiographie "Inside Out", l'actrice américaine dévoile un peu de son intimité à la comédienne Lena Dunham qui l'interviewe pour le numéro d'octobre du magazine de mode.

Elle ne cache littéralement rien d'elle. Demi Moore s'affiche en tenue d'Eve pour le magazine Harper's Bazaar daté du mois d'octobre, dont la couverture a été dévoilé ce jeudi 12 septembre. L'actrice américaine révélée dans "Ghost" pose nue au bord d'une piscine, un énorme chapeau rose sur la tête. Un cliché qui rappelle celui d'elle enceinte pour Vanity Fair en 1991.

Le sourire est forcément ultra bright et la phrase d'accroche interpelle. "Demi Moore révèle tout : l'amour, la perte et sa victoire contre l'addiction", note le mensuel, qui publie une interview de la star de 56 ans à l'occasion de la sortie prochaine de ses mémoires, Inside Out.

Quelque chose de très profond en moi a changé à ce moment-là et n'est jamais revenu. Mon enfance était finie- Demi Moore sur un épisode traumatisant de ses jeunes années

Demi Moore est interrogée par son amie Lena Dunham ("Girls") et n'échappe à aucune question. "Apprendre que j'étais satisfaite de n'être que moi était un grand cadeau que j'ai pu me faire", dit-elle. Elle parle de sa sobriété comme d'un cadeau. Alcool, drogues... Elle s'est soignée à la vingtaine, a replongé à la quarantaine et s'est à nouveau retrouvée en devenant quinqua. Une renaissance qu'elle compare à ses accouchements. "C'était très important pour moi de donner la vie par voie naturelle parce que je ne voulais pas manquer un seul moment. Et avec ça, j'ai fait l'expérience de la douleur. Donc être sobre, ça veut dire ne pas manquer un seul moment de vie, même si ça signifie avoir mal", explique-t-elle.

Voir aussi

De son enfance chaotique, elle narre une scène bouleversante qui l'a vue "mettre ses petits doigts dans la bouche de sa mère pour enlever les cachets qu'elle essayait d'avaler". Une bouche que son père maintenait ouverte tout en disant à l'actrice quoi faire. "Quelque chose de très profond en moi a changé à ce moment-là et n'est jamais revenu. Mon enfance était finie", se souvient-elle. Mais ne la qualifiez surtout pas de "victime". Ni de "femme de", comme on l'a trop souvent catégorisée. Sa fausse couche à l'âge de 42 ans, alors qu'elle était mariée à Ashton Kutcher, est aussi brièvement évoquée pour mieux souligner son état d'esprit. "En tant que femme, mère et femme, il y a certaines valeurs et vœux que je considère comme sacrés, et c'est avec cet état d'esprit que j'ai choisi d'aller de l'avant avec ma vie". Nous n'en saurons pas plus. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter